Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 181

Vous M'avez visité, 24 juin

Souvenez-vous des prisonniers. Hébreux 13:3.

Hier, j'ai été invitée à parler aux prisonniers [près de Salem, Etat de l'Oregon]. Sœur Jordan, une très aimable femme dans la foi, m'a prise dans sa voiture. ... Je fus surprise de trouver une aussi belle assemblée d'hommes intelligents. Que c'est triste! Tant de jeunes gens, plus jeunes que nos chers garçons à nous, si brillants, ayant l'air capables d'occuper n'importe quelle position dans la société. Tu n'aurais pu imaginer qu'ils étaient prisonniers, si ce n'était pour leurs étranges vêtements. Mais ceux-ci étaient soignés et propres. Rien de répugnant dans leur apparence.

Le directeur nous fit entrer, puis, au son de la cloche, les lourds verrous de fer furent tirés à grand bruit, et cent cinquante prisonniers se pressèrent hors de leurs cellules. Alors, nous fûmes enfermés avec eux — le garde, la femme du directeur (une femme du Sud), frère et sœur Carter, sœur Jordan et moi-même. Il y avait un orgue. L'organiste était un jeune homme, un excellent musicien, qui promettait — et pourtant, oh! quelle tristesse, un détenu! Je commençai à prier et toutes les têtes se baissèrent. Ils chantèrent encore, puis je leur adressai la parole.

Ils écoutèrent avec l'attention la plus soutenue tandis que je leur parlais sur ce texte: “Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu!” 1 Jean 3:1. Je leur présentai alors le péché d'Adam, sa chute, et le don de Dieu pour racheter l'échec d'Adam; l'amour qui se manifestait ainsi pour sauver l'homme du péché et de la ruine. Je m'étendis sur la tentation du Christ au désert, la victoire remportée en faveur de l'humanité, et la façon dont l'homme peut surmonter les pièges séducteurs de Satan en mettant sa confiance en Christ.

Je parlai quelques instants de la nature du péché, transgression de la loi, et comment par la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus-Christ, le pécheur peut être sauvé, obtenir un salut total et gratuit. Mais il n'est pas sauvé par les mérites du sang du Christ s'il continue à transgresser la loi du Père. ... Le Christ est mort pour prouver au pécheur qu'il n'y a pas d'espoir pour lui tant qu'il persiste dans le péché. L'obéissance à toutes les exigences de Dieu est son espoir de pardon à travers le sang du Christ. Je m'étendis sur la grande récompense qui doit être remise à celui qui finira par triompher — l'incorruptible couronne de vie placée sur son front.

Les gens écoutaient de l'air le plus solennel, et un œil rempli de larme, une lèvre tremblante, montraient que leurs cœurs, quoique endurcis par le péché, étaient sensibles aux paroles qu'ils entendaient. — Lettre 32, 1878 (24 juin 1878), à James White, qui voyageait dans l'est des Etats-Unis.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»