Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 197

Soyez un fidèle maître de maison, 10 juillet

Et il leur dit: C'est pourquoi, tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. Matthieu 13:52.

La vérité enrichit constamment celui qui la reçoit. Ceux qui accueillent la vérité voient augmenter l'activité de leur esprit. Tandis qu'ils exercent leurs talents, cherchant à améliorer chaque faculté, leur puissance mentale et spirituelle se raffermit, car là où il y a vie spirituelle, il y a développement et croissance. S'ils sont bien utilisés, les trésors du maître de maison ne peuvent diminuer.

Des vérités puissantes ont été enfouies sous les sophismes de l'erreur, mais elles seront découvertes par le chercheur diligent. En trouvant et en ouvrant le trésor des précieux joyaux de vérité, il ne commet aucun vol, car tous ceux qui apprécient ces joyaux peuvent les posséder, et avoir à leur tour un trésor à ouvrir pour les autres. Celui qui donne ne se prive pas du trésor, car en l'examinant, afin de le présenter de manière à attirer les autres, il découvre de nouvelles richesses.

Les trésors de la vérité en notre possession doivent être donnés au monde, afin que nos semblables puissent avoir l'occasion d'apprécier la valeur de la vérité. Nous devons secourir ceux qui souffrent de pauvreté spirituelle. Ce n'est pas seulement l'esprit de ceux que nous aidons qui sera impressionné; l'esprit de celui qui accomplit la tâche sera vivifié par la puissance du Saint-Esprit. Grâce au pouvoir qui vient de Dieu seul, il pourra rendre la vérité si claire qu'elle vibrera dans d'autres intelligences. ...

Le Christ est mort pour le monde entier, et cependant peu occupent le poste que Dieu leur a désigné comme maîtres de maison. Les talents qui nous sont confiés doivent être utilisés pour le bien et la bénédiction d'autrui. Ils nous sont remis pour que nous les multipliions. Ils portent en eux leur valeur. Que celui à qui ils sont confiés comprenne ou non cette valeur, ils restent les mêmes. Mais s'il ne les apprécie pas, ces talents ne sont d'aucune valeur pour lui.

L'argent peut être conservé de différentes façons. C'est toujours de l'argent, mais il ne profite à personne. Cependant, de l'argent placé avec sagesse rapporte un certain gain et peut être utilisé pour gagner encore davantage d'argent. Il en est de même du trésor de ce maître de maison — la Parole du Dieu vivant. L'utilisation faite des joyaux de vérité en détermine la valeur pour leur propriétaire. Ils doivent être utilisés pour aider, bénir et sauver ceux pour lesquels le Seigneur a donné son Fils unique. Ils sont alors de la plus grande valeur pour nous, et c'est ainsi que nos talents augmentent constamment. Nous ajoutons joyau à joyau. — Manuscrit 88, 1898 (10 juillet 1898), “La parabole du maître de maison”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»