Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 202

Consacrez à Dieu le don de la Parole, 15 juillet

Par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné. Matthieu 12:37.

Nous connaissons tous le mal qu'une langue indisciplinée peut faire si elle est livrée à elle-même. Ceux qui occupent des postes dans l'église se sont engagés en s'attachant à la communauté des chrétiens à écarter toute parole mauvaise de leurs rangs. Il est du devoir de ceux qui occupent des postes de responsabilité dans l'église de veiller de près en ceci, afin que l'ordre et l'harmonie soient préservés parmi les membres. ...

Vous ne devez jamais vous entredéchirer, car en agissant ainsi vous faites le travail de Satan. Jour après jour, vous devez vous aider les uns les autres à croître à la mesure de la stature parfaite d'hommes et de femmes en Christ. Dans ce travail, vous fermez la porte à l'ennemi. La puissance de la parole est un grand talent pour le bien des autres ou une grande malédiction entraînant la dissension et les querelles.

Celui qui passe son temps à chercher les imperfections de celui-ci ou celui-là néglige son âme à lui, si précieuse. Et ceux qui laissent sans la blâmer une telle personne poursuivre cette ligne d'action contraire au caractère du Christ sont eux-mêmes redevables devant Dieu du mal fait à leurs frères. ...

Pouvons-nous attendre que la bénédiction de Dieu repose sur une église où les membres abritent de l'amertume les uns contre les autres? ... Ceux dans les cœurs desquels le Christ habite montreront dans leur vie les fruits de l'Esprit — l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance. Ceux qui sont dominés par l'ennemi seront remplis de pensées envieuses et querelleuses, de malice et de soupçons. ...

Si l'un de ceux au sujet duquel ces mots cruels ont été exprimés gisait ce soir refroidi dans la mort, combien différentes seraient les paroles prononcées! C'est souvent le cas: lorsqu'une personne est vivante et pourrait être bénie par des paroles aimables, on prononce sur elle des mots durs et amers, mais lorsque son œuvre est terminée, et que ses mains sont jointes dans la mort, on s'exprime avec amour et appréciation. Mais les paroles aimantes tombent sur des oreilles qui n'entendent pas. Elles sont adressées à des cœurs qui ne peuvent être réconfortés. C'est trop tard! Oh! si seulement certaines de ces paroles aimables avaient été prononcées au cours de la vie, combien cela aurait été préférable. ...

Dieu désire que les siens apportent dans leurs foyers toute la paix, la joie et l'affection possibles. L'amour qu'ils expriment au foyer, ils le transmettront à l'église. Mes frères et sœurs, vous pouvez apporter la paix du ciel au foyer et à l'église si vous consacrez à Dieu le don de la parole. — Manuscrit 26, 1886 (15 juillet 1886), “Médisance”, un sermon prêché à Oslo, Norvège.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»