Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 218

Je lève mes yeux vers les Montagnes, 31 juillet

Je lève mes yeux vers les montagnes ... D'où me viendra le secours? Psaumes 121:1.

Chers enfants, Edson et Emma, Je suis chez M. Fair, le mari de votre cousine, Addie Clough Fair, et je contemple par la fenêtre des falaises dont les murailles perpendiculaires sont estimées à près de deux cents mètres de hauteur. ...

M. Walling nous a conduits dans les montagnes. Nous avons craint, par instant, de ne jamais atteindre le sommet. Nous dominions la région. Nous avions une vue très claire des deux villes de Black Hawk et Central. ...

Les paysages montagneux du Colorado ne peuvent être décrits de manière à permettre à l'imagination de s'en faire une idée précise et correcte. Ils sont extraordinaires! Ils sont merveilleux! Quel spectacle offrent ces montagnes majestueuses, dont certaines sont chauves, et d'autres couvertes d'arbres! L'esprit en reste impressionné et de profonds sentiments de respect font courber l'âme en humiliation tandis que l'imagination perçoit intuitivement la puissance de l'Infini. Même pour une somme considérable, je ne voudrais pas être privée du privilège de voir ce que j'ai entrevu des paysages montagneux du Colorado. ...

J'ai marché pendant des kilomètres hier, le long des pentes escarpées, et je n'ai pu me reposer qu'après onze heures. Mais ce matin, je suis debout depuis cinq heures, gaie et active. Ce voyage dans les montagnes me fait beaucoup de bien au point de vue santé. Aucun d'entre vous ne se rendait compte à quel point j'allais mal. Je savais que je n'améliorerais rien chez nous si je me plaignais en quittant Battle Creek.

Père va mieux, nous en sommes sûrs, mais il est parfois à bout de souffle, pris de vertige, ou étourdi. Il surveille son régime. ...

M. Walling insiste pour que nous l'accompagnions et traversions une chaîne neigeuse afin d'atteindre ce qu'on appelle le Parc, de l'autre côté. ... Il nous faudrait traverser les montagnes à dos de poneys. Les provisions nécessaires pour trois ou quatre semaines seraient emportées dans un chariot. Nous tous devrions monter les poneys, tandis que deux chevaux tireraient les provisions et les couvertures. Nous serions loin de toutes terres habitées, et il nous faudrait emporter tout le nécessaire. ...

Mes chers enfants, n'oubliez pas d'ouvrir vos âmes au Seigneur, et alors, il vous guidera. Il conduit les humbles dans la justice, il enseigne aux humbles sa voie.

Votre père est parfaitement allègre et heureux. Nous avons joui de précieux moments de prière devant Dieu, dans les bois et les montagnes, et nous l'avons invoqué pour nous-mêmes, pour vous, et pour sa cause et son œuvre à Battle Creek. — Lettre 12, 1872 (31 juillet 1872), à Edson et Emma White.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»