Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 234

Nous sommes les représentants du Christ, 16 août

Mes bien-aimés, ne trouvez pas étrange d'être dans la fournaise de l'épreuve, comme s'il vous arrivait quelque chose d'extraordinaire. 1 Pierre 4:12.

Notre expérience quotidienne avec le Christ devrait être de la plus haute importance pour nous. Nous avons chacun un rôle à jouer à son service. Notre Sauveur bien-aimé nous a donné ... de précieuses promesses pour notre encouragement. Il désire que nous sachions qu'il veille sur nous et qu'il nous enseignera ce qu'il attend de nous. Si l'ennemi essaie de nous atteindre le matin, ou au cours de la journée, par des contrariétés, souvenons-nous de ces précieuses promesses, et ne nous laissons pas troubler. Souvenons-nous que nous sommes les représentants du Christ, et que nous ne devons pas nous offenser les uns les autres par des paroles ou par des actes.

Vous pensez que peut-être aucune épreuve ne surviendra? Il en surgira certainement. S'il n'y en avait pas, vous pourriez vous réjouir de ne pas avoir de démon pour vous tenter. Mais vous aurez des tentations jusqu'à la fin des temps. C'est pourquoi vous devez vous tenir très près de Jésus. Ses anges sont chargés de veiller sur vous. Ils sont vos gardiens attitrés. Si quelqu'un prononce des paroles qui auraient tendance à vous exaspérer, rappelez-vous que le silence est éloquent. Ne réagissez pas dans un esprit de revanche. Il vaut mieux ne rien répondre plutôt que de parler sans réfléchir. Nous aurons tous nos combats à soutenir, bien que ces luttes puissent varier dans leur nature selon notre caractère et notre expérience.

Réjouissons-nous de ce que grâce à Jésus-Christ, nous pouvons nous emparer de la Divinité. Lorsque nous nous sentons éprouvés à l'extrême, souvenons-nous qu'un ange du ciel se tient à nos côtés. Cette pensée nous aidera à honorer le Christ, car grâce à lui nous pouvons devenir des fils et des filles de Dieu. Si nous ne sommes pas constamment sur nos gardes, nous pouvons être pris au dépourvu et entraînés à parler sans réfléchir. Il serait alors impossible pour nous d'effacer l'impression laissée dans l'esprit de ceux à qui nous avons parlé, car certains ne tiennent pas du tout à oublier de telles impressions. Ils semblent même prendre plaisir à chérir le mal. Nous ne leur donnerons aucune occasion de pécher si nous harmonisons nos paroles aux enseignements du Sauveur.

En entrant en contact avec différentes pesonnalités, nous serons sans aucun doute parfois vivement incités à prononcer des paroles malveillantes. Souvenez-vous qu'en de telles occasions, c'est le silence qui est souvent éloquent. Si vous vous abstenez de riposter lorsque d'autres vous provoquent, vous les surprendrez. Et si vous continuez à conserver votre dignité lorsqu'on vous irrite, vos interlocuteurs comprendront que vous êtes en rapport avec une puissance supérieure. — Manuscrit 55, 1909 (16 août 1909), “Leçons tirées du sermon sur la montagne”, une causerie pour le culte matinal au sanatorium de Madison (Wisconsin).

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»