Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 242

La fidélité dans les petites choses, 24 août

C'est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes. Luc 19:17.

Si notre tempérament actif embrasse une trop grande quantité de travail, et que nous n'ayons ni la force ni la grâce du Christ pour nous permettre de le mener à bien avec intelligence, ordre et exactitude, tout ce que nous entreprenons révèle des imperfections, et le travail est constamment gâché. Dieu n'est pas glorifié, aussi excellents que puissent être nos mobiles. ...

Dieu aimerait que nous prenions garde à ses paroles. Un travail accompli attentivement sous le regard de Dieu a de la valeur, même s'il passe inaperçu aux yeux des hommes, et il est malgré tout indispensable dans la sphère où nous sommes appelés à le faire. Dieu désire des ouvriers intelligents, qui ne fassent pas leur travail dans la précipitation, mais avec soin et minutieusement, en observant toujours l'humilité de Jésus. Ceux qui mettent de la réflexion et de l'application dans les tâches importantes devraient également apporter du soin et de la réflexion dans les petites choses, en faisant preuve d'exactitude et en manifestant de l'assiduité.

Oh, combien de travaux sont exécutés négligemment, combien de choses sont laissées inachevées parce qu'on désire constamment en entreprendre de plus grandes! Le travail relatif au service de Dieu est parfois pris à la légère parce que nous entreprenons tant de choses à la fois que rien n'est fait convenablement. Tout notre travail doit pouvoir supporter l'examen rigoureux du Juge de toute la terre. Les petits devoirs en rapport avec le service du Maître prennent de l'importance du fait qu'il s'agit de la cause du Christ. Nous devons nous méfier de l'égoïsme et de l'amour-propre comme de nos pires ennemis. Mais comme il est facile de trouver des occasions de se mettre en valeur! Et comme Satan exulte devant ces démonstrations! Combien les anges de Dieu sont alors affligés et confus devant la folie des hommes! Comme tout cela est contraire à Jésus-Christ, et quel contraste avec l'exemple qu'il nous a donné par sa vie! Combien nous sommes alors loin de ses commandements qui nous engagent à nous crucifier nous-mêmes, avec nos affections et nos désirs. ...

Quels sentiments seront les nôtres lorsque nous serons sur la mer de verre? Regarderons-nous en arrière vers les moments d'impatience que nous avons eus ici-bas? Nous tiendrons-nous sur les collines éternelles du paradis pour chercher à comprendre les événements de notre vie passée, et dénombrer les épreuves inutiles qui se sont abattues sur nous parce que nous pensions que Dieu comptait sur nous pour tout faire? Oh Seigneur! Aide-nous à réaliser notre petitesse devant ta grandeur! A Dieu ne plaise que nous abritions des idées exaltées de notre propre grandeur, que nous portions notre moi aux nues! La valeur ne se mesure pas à l'ampleur de l'expérience. Les normes de Dieu sont tellement différentes de celles des hommes! Si nous savions comment Dieu nous évalue, nous découvririons de la valeur là où nous supposions de l'insignifiance, et de l'insignifiance là où nous voyions de la grandeur. — Lettre 48, 24 août 1886, aux “Chers frères engagés dans l'œuvre à Nîmes”, France.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»