Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 264

La solennité du jugement dernier, 15 septembre

Et il leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n'avez pas fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne les avez pas faites. Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. Matthieu 25:45, 46.

Quelle tâche nous attend! Qui peut la discerner? Le Christ voudrait que chacun comprenne que la fin de toutes choses est proche, que les scènes solennelles du jugement dernier sont sur le point de se dérouler. En ce grand jour, ceux dont le Juge de toute la terre pourra justifier le caractère se tiendront glorifiés et honorés devant le monde. Sur cette terre, ils manifestèrent la lumière et la gloire de Dieu, et il les récompense maintenant selon leurs œuvres.

La sentence sera alors prononcée sur le monde entier. Parmi toutes les questions, il sera demandé: “Avez-vous diligemment étudié la Parole de Dieu, afin de pouvoir comprendre la différence entre le péché et la droiture?” Triste sera le sort de ceux qui n'ont pas voulu aller au Christ pour être purifiés de toute iniquité. Les pécheurs verront alors le caractère de Dieu tel qu'il est. Et ils verront aussi toute la noirceur des péchés qui ont détourné les âmes du Christ et les ont enrôlées sous l'étendard de la rébellion, dans le but de lutter contre Celui qui a donné sa vie pour eux.

Le Christ étant un avec le Père, égal à lui, il pouvait faire l'expiation pour la transgression, et sauver l'homme — non dans ses péchés, mais de ses péchés. Ceux qui ont dédaigné sa grâce verront ce qu'ils ont perdu en traitant avec mépris Celui qui s'est humilié pour se tenir à la tête de l'humanité. Ils entendent les paroles de condamnation: “Eloignez-vous de moi. Nombreux sont ceux qui ont erré à cause de votre exemple. Vous les avez détournés des commandements dans lesquels ils auraient trouvé la vie éternelle s'ils y avaient obéi.”

Bien différentes sont les paroles adressées aux fidèles de Dieu. “Venez, vous qui êtes bénis de mon Père, dit le Christ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.” Alors s'élève de l'armée des rachetés ce chœur triomphant: “O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon?” Puissent nos esprits comprendre l'ampleur du thème et la merveilleuse importance de l'occasion!

“Quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais.” “Si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort.” Les élus de Dieu peuvent tomber à leur poste, mais ils sont seulement endormis; ils se reposent jusqu'à ce que Jésus les réveille pour partager avec lui un poids éternel de gloire. — Lettre 363, 1904 (15 septembre 1904), à son fils Edson White.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»