Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 268

Ayez foi en Dieu, 19 septembre

L'Eternel est pour moi, je ne crains rien: Que peuvent me faire des hommes? Psaumes 118:6.

Cher frère,... Je sais que vous êtes souvent tenté et mis à l'épreuve. Je sais que le Seigneur ne vous laissera pas lutter seul contre ces tentations. Croyez seulement que Jésus est votre aide, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. J'ai eu l'impression aujourd'hui que je devais vous voir et vous supplier de lever les yeux; oui, levez les yeux à travers le brouillard, à travers les nuages, vers le Soleil de justice. Vous ne devez pas être déprimé. Ce sont les découragements déprimants qui ont sapé vos forces vives. Vous devez être de bonne humeur malgré les déceptions que vous infligent vos semblables. Jésus comprend; Jésus est fidèle; Jésus est votre Sauveur. Une courte période d'épreuve, un petit moment d'affliction, puis un poids éternel de gloire.

Je vous écris comme j'écrirais à mes fils. Vous êtes placé là où Jésus voudrait vous voir. Je vous le dis, mon frère, il n'y a pas erreur. Je sais de quoi je parle. Montrez-vous loyal envers Dieu, et vous accomplirez avec fidélité le travail qu'il vous a confié. Dieu vit et règne. Nous avons un Sauveur vivant et ressuscité. Il prend soin de vous. ... Il n'a jamais menti; il ne vous a jamais trompé. Il sera votre guide et votre libérateur dans les circonstances les plus éprouvantes. Il sera à votre droite. A chaque instant, nous sommes ceints de sa puissance et entourés de sa présence aussi réellement que l'étaient les Israélites au milieu des eaux séparées de la mer.

La philosophie de vie et de foi la plus profonde et la plus vraie consiste à nouer les relations les plus intimes avec Dieu. Dieu vous fait passer par cette expérience, et si vous ne vous affligez pas trop, si vous ne réagissez pas trop vivement, vous aurez les forces physiques nécessaires. Mais le chagrin, les dissensions, la fausseté font de vous un mort vivant. Vous devez, par la foi, remettre votre cas entre les mains de Dieu. La vérité triomphera et vous triompherez avec elle.

Emparez-vous de Jésus. Levez les yeux vers le repos des cieux, le foyer des rachetés. Maintenez votre âme dans l'amour de Dieu, quoi qu'il arrive, et vous croîtrez en force spirituelle. Jésus est votre ami aimant; il vous prendra par la main et vous aidera à traverser les moments difficiles et éprouvants. Reconnaître Dieu d'une manière confiante et habituelle, le cœur rempli d'actions de grâce, c'est la base de toute conduite droite, de tout caractère fidèle. Vous ne devez jamais abandonner votre confiance en Dieu. Vous vous montrez moins coupable et moins déraisonnable si vous oubliez tous les amis humains que vous avez dans le monde que si vous oubliez Dieu. Je sais que vous aimez Dieu, je sais que vous vous efforcerez de le servir en toute sincérité, en toute fidélité, et que personne ne pourra jamais vous faire peur ou honte d'être connu comme le serviteur du Dieu très-haut. — Lettre 22, 1886 (19 septembre 1886), au Dr J. S. Gibbs, un médecin de la retraite campagnarde de St. Helena, Californie.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»