Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 270

Le dieu de la science et de la révélation, 21 septembre

Ce n'est pas pour baptiser que Christ m'a envoyé, c'est pour annoncer l'Evangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine. 1 Corinthiens 1:17.

Ceux qui lisent et écoutent les sophismes prévalants à notre époque ne connaissent pas Dieu tel qu'il est. Ils contredisent la Parole de Dieu, ils exaltent et adorent la nature à la place du Créateur. Nous pouvons discerner l'ouvrage de Dieu dans les choses qu'il a créées, mais ces choses ne sont pas Dieu. ... La création physique témoigne de Dieu et de Jésus-Christ comme le grand Créateur de tout ce qui existe. “Toutes choses ont été faites par elle [la Parole], et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.” Jean 1:3, 4. Le Psalmiste en rend témoignage: “Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'étendue manifeste l'œuvre de ses mains. Le jour en instruit un autre jour, la nuit en donne connaissance à une autre nuit. Ce n'est pas un langage, ce ne sont pas des paroles dont le son ne soit point entendu.” Psaumes 19:2-4. ...

Le païen ignorant apprend sa leçon par la nature et par ses propres besoins, et, mécontent des ténèbres, il tend vers la lumière, cherchant Dieu en la grande Cause première. Il est rapporté dans la Genèse différents moyens employés par Dieu pour parler aux païens. Mais le contraste entre la révélation de Dieu dans la Genèse et les idées des païens est frappant. Bien des philosophes païens possédaient une pure connaissance de Dieu; mais la dégénérescence, l'adoration des objets créés, commencèrent à obscurcir cette connaissance. L'ouvrage de Dieu dans le monde naturel — le soleil, la lune, les étoiles — devint un objet d'adoration.

Aujourd'hui les hommes déclarent que les enseignements du Christ concernant Dieu ne peuvent être soutenus par les objets du monde naturel, que la nature n'est pas en harmonie avec les écrits de l'Ancien et du Nouveau Testament. Ce manque d'harmonie supposé entre la nature et la science n'existe pas. La Parole du Dieu des cieux n'est pas en harmonie avec la science humaine, mais elle est en parfait accord avec la science créée par Dieu.

Ce Dieu vivant est digne de nos pensées, de nos louanges, de notre adoration, en tant que Créateur du monde, en tant que Créateur de l'homme. Nous devons louer Dieu, car nous sommes merveilleusement faits. Notre substance ne lui était pas cachée quand nous fûmes faits en secret. Ses yeux virent notre substance, encore imparfaite, et dans son livre tous nos membres étaient inscrits alors qu'ils n'existaient pas encore. Il souffla dans nos narines le souffle de vie. L'inspiration divine nous a donné l'entendement. — Manuscrit 117, 1898 (21 septembre 1898), “Un Dieu personnel”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»