Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 275

Préparation pour la pluie de l'arrière saison, 26 septembre

Demandez à l'Eternel la pluie, la pluie du printemps! L'Eternel produira des éclairs, et il vous enverra une abondante pluie, il donnera à chacun de l'herbe dans son champ. Zacharie 10:1.

Si vous vous montrez fidèles envers Dieu, il est possible de crucifier le moi; le moi disparaîtra, et Jésus-Christ vivra en nous, et nous connaîtrons l'espérance qui s'attache à son appel; nous représenterons Jésus-Christ devant le monde. Demandez-vous sincèrement: “Suis-je chrétien?” Si je suis chrétien, je regarde à Jésus, qui suscite ma foi et la mène à la perfection. C'est en lui que réside mon espoir de la vie éternelle. ...

Nous ne devons pas nous inquiéter pour la pluie de l'arrière saison. Tout ce que nous devons faire, c'est garder le récipient propre, tourné du bon côté, prêt à recevoir la pluie céleste, et continuer à prier: “Fais tomber la pluie dans mon vase. Que la lumière de l'ange glorieux qui se joint au troisième ange brille sur moi; donne-moi ma part à accomplir dans l'œuvre; accorde-moi de faire retentir la proclamation et de travailler avec Jésus-Christ.” Si vous recherchez ainsi Dieu, laissez-moi vous dire qu'il vous prépare à chaque instant, vous donnant sa grâce.

Vous ne devez pas vous montrer anxieux. Vous ne devez pas penser qu'il viendra un moment précis où vous devez être crucifiés. L'heure de la crucifixion, c'est maintenant. Chaque jour, chaque heure, le moi doit mourir; le moi doit être crucifié; et ensuite, lorsque le moment viendra où l'épreuve fondra vraiment sur le peuple de Dieu, les bras éternels vous entoureront. Les anges de Dieu formeront une muraille de feu autour de vous et vous délivreront.

A ce moment, la crucifixion du moi n'aurait aucun effet. Elle doit être [entreprise] avant que le destin des âmes ne soit scellé. C'est maintenant que le moi doit être crucifié — lorsqu'il y a une œuvre à accomplir; lorsque chaque talent confié aux hommes peut être utilisé. C'est maintenant que nous devons débarrasser et purifier le vase de toute souillure. C'est maintenant que nous devons devenir saints pour notre Dieu. C'est notre tâche, en cet instant. Vous ne devez pas attendre un moment spécial pour accomplir un travail exceptionnel; c'est aujourd'hui. Je me donne à Dieu aujourd'hui. ...

Etes-vous prêts à capituler maintenant? Vous devez abandonner votre péché à l'instant même, alors que vous le voyez. ... Ne vous attardez pas à penser que vous pourrez triompher par degrés; que vous allez vous efforcer de renoncer au péché petit à petit. Maintenant, aujourd'hui, alors qu'elle est proclamée, acceptez l'invitation et n'endurcissez pas vos cœurs.

Oh, mon âme, pourquoi ne pas délaisser la chose maudite aujourd'hui? Pourquoi ne pas t'en détourner avec répugnance? Pourquoi ne pas aimer ce que Jésus aime et détester ce qu'il déteste? Il a amplement pourvu à ce que vous puissiez, par lui, devenir plus que vainqueurs. — Manuscrit 35, 1891 (26 septembre 1891), “L'œuvre et le baptême du Saint-Esprit sont indispensables”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»