Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 283

Notre reponsabilité, 4 octobre

Pourquoi donc n'as-tu pas mis mon argent dans une banque, afin qu'à mon retour je le retire avec un intérêt? Luc 19:23.

Notre vie est précieuse et chacune de nos actions devrait être pesée. On nous a donné l'assurance que nous pourrions accomplir une œuvre que le Seigneur reconnaîtra comme bonne et qui demeurera pour l'éternité, si nous l'accomplissons dans le bon esprit. C'est une chose extrêmement solennelle que de vivre dans la perspective de devoir rendre compte à Dieu de notre temps, de nos talents et de notre influence. ...

Dieu ne permet à aucun homme d'abandonner ses responsabilités dans l'emploi des talents qui lui furent confiés, pour qu'un autre fasse les affaires à sa place. Dieu a donné à chacun sa tâche, et chacun devra lui rendre compte de la façon dont le travail a été accompli. ...

Nous ne sommes pas appelés à rendre compte de nos talents à des hommes, mais à Dieu. Notre esprit, notre jugement, notre tact, notre sagesse — tout nous a été donné par Dieu afin que nous devenions meilleurs pour lui; c'est lui qui nous demandera compte de la façon dont nous avons employé ses dons. ...

Dans tous les cas, la vie est environnée de tentations, et nous ne pourrons trouver la grâce pour nous aider dans les moments de danger que par la foi en Jésus-Christ. Cependant, chaque ouvrier a une vie à mener et un caractère à former. Au fur et à mesure que les années s'écoulent, chaque période de la vie apporte avec elle certaines occasions particulières de travailler. Chaque année vécue doit être utilisée, améliorée au mieux des capacités humaines. Ainsi, avec l'aide des forces divines, on progressera, on ira vers le ciel, avançant pas à pas sur le chemin, en toute sécurité.

Chaque jour, chaque heure de la vie, de l'enfance à la jeunesse, de la jeunesse à l'âge adulte et jusqu'à la vieillesse, l'histoire de notre vie est enregistrée dans les livres célestes aussi fidèlement que le tableau poli par l'artiste reflète les traits du modèle. Chaque jour, chaque heure, apporte des avantages dont l'homme doit savoir profiter. Nous ne pouvons nous permettre de perdre un seul instant en accomplissant avec insouciance l'œuvre du Seigneur. Nous devons employer avec fidélité les talents dont nous disposons, afin qu'un travail fervent, honnête, pur et propre donne gloire à Dieu. Il n'acceptera rien de moins. Notre tâche en ce monde est de révéler les principes purs qui ont cours dans les cieux. Voilà les seules œuvres que les parvis célestes reconnaîtront et que le Seigneur acceptera comme pures et saintes. — Manuscrit 28, 1896 (4 octobre 1896), “A ceux qui s'intéressent à la publication [de Thoughts From the Mount of Blessing (Jésus et le bonheur)]”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»