Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 286

Faites confiance aux Paroles divines, non à celles de l'homme, 7 octobre

La loi de l'Eternel est parfaite, elle restaure l'âme; le témoignage de l'Etenel est véritable, il rend sage l'ignorant. Psaumes 19:8.

Nous pourrions tirer profit d'une étude sur la façon dont la congrégation d'Israël s'est préparée à entendre la loi. ...

La loi de Dieu est la transcription de son caractère. Ses saints préceptes furent proclamés au Sinaï par la voix même de Dieu et écrits de son doigt sur les tables de pierre. Ils s'avancent solitaires, portant en eux le poids distinct et redoutable de leur importance. Ils signifient la vie pour celui qui obéit et la mort pour celui qui les transgresse. Au cours des âges, la loi de Dieu a été préservée comme la plus excellente norme de moralité. Ni les inventions de la science, ni l'imagination des esprits fertiles n'ont pu découvrir un seul devoir essentiel que ce code ne couvrirait pas.

La loi de Dieu garantit la vie, la propriété, la paix et le bonheur. Elle fut donnée pour assurer notre bien présent et éternel. Les antédiluviens transgressèrent cette loi, et la terre fut détruite par un déluge.

Qu'aucun homme, par des discours scientifiques, n'entraîne les esprits du réel à l'imaginaire. Que Dieu soit révélé dans toute sa grandeur. Dieu cherche des hommes qui, au sein de l'adoration offerte à la nature, se tourneront de la nature vers le Dieu de la nature. Le Seigneur se sert de la nature comme d'un serviteur pour révéler sa puissance. Ces objets de sa création manifestent l'œuvre de ses mains. De tout ce que Dieu a créé, l'homme, le couronnement de sa création, a été l'être qui l'a le plus déshonoré. Lors du jugement, les êtres humains se tiendront devant Dieu, honteux et condamnés, parce que, bien que doués de l'intelligence, du raisonnement et de la parole, ils n'ont pas voulu obéir à la loi de Dieu. ...

Satan a ses élèves, et il leur enseigne ses méthodes, leur apprenant à travailler sournoisement. Sa famille est nombreuse. Entre ses mains, le crime est devenu une science cruelle. Détruire est le leitmotif du maître séducteur. Il a tendu de nombreux pièges aux âmes imprudentes. Certains ont si longtemps répondu à ses plans ingénieux, qu'ils semblent incapables de briser le charme qui les envoûte.

Quand les chefs du peuple de Dieu s'écartent des principes et attirent le déshonneur sur sa cause, leur péché est plus grand que le péché de ceux dont les occasions et les privilèges furent moins nombreux. ...

Un homme n'est qu'un homme. Les paroles de ses lèvres n'ont pas à être considérées comme venant de Dieu. Si Dieu ne se tient pas à côté de ses serviteurs et ne travaille pas avec eux, ils ne sont rien. Mettre sa confiance en l'homme, prendre sa chair pour appui, c'est le comble de la folie. — Manuscrit 119, 1903 (7 octobre 1903), “Leçons tirées de la vie du peuple d'Israël”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»