Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 295

Demeurez en Christ, 16 octobre

Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez pas non plus, si vous ne demeurez en moi. Jean 15:4.

Le Christ permet que ses disciples aient à subir des épreuves pour qu'ils soient inspirés à chercher le Seigneur avec davantage de ferveur. Aussi, quand l'épreuve arrive, ne pensez pas que le Seigneur soit votre ennemi. Il n'émonde pas sans raison. Il ne veut pas vous décourager. Il vous éprouve pour voir si vous lui serez fidèles et si vous vous conduirez prudemment en toutes circonstances. Il ne veut pas vous éloigner, mais vous rapprocher de lui. Dans les moments de perplexité, Dieu est le seul espoir du chrétien.

Ne parlez pas aux autres de vos épreuves. Ils ont déjà assez de mal à supporter les leurs, et nos amis humains ne peuvent pas toujours comprendre. Nous avons le privilège de pouvoir aller vers quelqu'un qui nous comprendra toujours, parce que sa vie sur la terre fut faite d'épreuves et de perplexité, mais vécue sans faiblesse ni péché. ...

Il ne suffit pas de prier de temps à autre ou d'agir droitement à l'occasion. Il vous faut posséder les attributs du Christ demeurant en vous et œuvrant sans cesse dans votre vie. Combien d'entre nous connaissent cette expérience? Pourtant, nous pouvons la connaître, et si tel était le cas, nous serions le peuple le plus heureux sur la face de la terre. Si la Parole du Christ habite en nous, nous donnerons les preuves que nous avons pleinement reçu Celui qui, dans son humanité, vécut une vie sans péché. Par la puissance de la divinité, nous triompherons de toute tendance au péché. ...

La différence entre le caractère du Christ et celui des hommes de son temps était apparente. Le monde le haïssait à cause de cette différence. Il le haïssait pour sa bonté et sa stricte intégrité. Le Christ a dit que quiconque ferait preuve des mêmes qualités serait l'objet de la même haine. Cette haine contre les disciples du Christ sera de plus en plus manifeste à l'approche de la fin des temps.

Le Christ a revêtu l'humanité et a subi la haine du monde pour pouvoir montrer aux hommes et aux femmes qu'ils peuvent vivre sans péché, et que leurs paroles, leurs actions et leurs pensées doivent être remis à Dieu. Si nous manifestions la présence de cette puissance dans nos vies, nous pourrions être des chrétiens parfaits. Quand la lumière des cieux reposera sans cesse sur nous, nous représenterons le Christ. C'est la justice révélée dans sa vie qui le distinguait du monde et fit naître la haine. ...

Les paroles du Christ sont pour son peuple dans tous les temps. Elles sont pour nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. — Manuscrit 97, 1909 (16 octobre 1909), “Je suis le vrai cep”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»