Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 319

Adorer le Dieu de la nature, 9 novembre

A l'Eternel la terre et ce qu'elle renferme, le monde et ceux qui l'habitent. Psaumes 24:1.

Dieu parle par la nature. Nous entendons sa voix lorsque nous nous promenons parmi les splendeurs et les richesses du monde de la nature. Nous voyons sa gloire dans les beautés que sa main a formées. Nous contemplons ses œuvres sans qu'un voile s'interpose. Dieu nous les a données afin qu'en les observant nous apprenions à le connaître.

Il nous a donné ces trésors comme une expression de son amour. Le Seigneur aime la beauté, et pour nous être agréable il a déployé autour de nous les splendeurs de la nature, comme des parents terrestres cherchent à entourer de beautés les enfants que Dieu aime. Le Seigneur se plaît à toujours nous voir heureux. Aussi saturée de péché que puisse être la terre, avec toutes ses imperfections, le Seigneur a répandu sur elle avec prodigalité le beau et l'utile. Les fleurs merveilleusement colorées nous parlent de sa tendresse et de son amour. Elles ont leur propre langage. Elles nous rappellent le grand Donateur.

Nous pouvons, à travers la nature, voir le Dieu de la nature. Dieu révèle son caractère dans les arbres magnifiques et altiers, dans les arbustes et les fleurs. On peut le comparer aux plus beaux lis, aux roses et aux œillets. J'aime admirer les œuvres de Dieu dans la nature. Il y a mis l'empreinte de son caractère. Il nous les a données par amour pour nous, et il désire que nous y prenions plaisir. Alors, n'adorons pas les beautés de la nature, mais contemplons à travers elles le Dieu de la nature, et soyons poussés à adorer le Donateur. Que ces magnifiques preuves d'amour remplissent leur rôle et attirent notre cœur à Dieu, afin qu'il soit rempli des beautés de son caractère et qu'il adore sa bonté, sa compassion et son amour inexprimable.

Dieu est bon et a droit à nos louanges. Il a répandu sur nous sa miséricorde, sans retenue. Il nous a entourés des marques de son amour. Le tumulte peut régner parmi les nations, les peuples peuvent avoir de vaines pensées, mais l'Eternel ne change pas. Il a fait des collines éternelles une sûre retraite pour son peuple. Il a prévu les montagnes et les grottes pour abriter ses enfants opprimés et persécutés. Nous pouvons chanter: “Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse.” Nous pouvons regarder à lui qui a fait les montagnes altières et les collines éternelles. De son trône saint et exalté, il veillera sur ceux qui l'aiment et le craignent. ...

Dans la nature, il nous est donné des symboles du royaume des cieux. Grâce à Dieu, nous avons une cité pure, dont Dieu est l'architecte et le constructeur. Cette cité ne peut être ébranlée. Elle est aussi stable que le trône de Dieu. — Manuscrit 153, 1903 (9 novembre 1903), “De la nature au Dieu de la nature”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»