Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 338

Remettez tout votre être à Dieu, 28 novembre

Mon Père, qui me les a données [mes brebis], est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Jean 10:29.

Nous devons adopter des principes plus élevés en ce qui concerne notre foi. Nous avons trop peu de foi. La Parole de Dieu est notre garantie. Nous devons l'accepter, croire chaque mot en toute simplicité. Avec cette assurance, nous pouvons nous attendre à de grandes choses, et il nous sera fait selon notre foi. ... Si nous humilions notre cœur devant Dieu, si nous cherchons à demeurer en Christ, nous jouirons d'une expérience plus sainte, plus profonde. ...

La vraie foi consiste à faire simplement ce que Dieu a prescrit, et non à inventer ce qu'il n'a pas demandé. La justice, la vérité et la miséricorde sont les fruits de la foi. Nous devons marcher à la lumière de la loi de Dieu. Alors les bonnes œuvres seront le fruit de notre foi. Elles procéderont d'un cœur chaque jour renouvelé. ...

Nous ne devons en aucune façon faire du moi un dieu. Le Seigneur s'est livré lui-même à la mort afin de nous purifier de toute iniquité. Dieu poursuivra cette œuvre de perfectionnement pour nous si nous acceptons ses directives. Il le fait pour notre bien et pour la gloire de son nom. ...

L'œuvre de la justification ne peut être poursuivie si nous ne faisons pas preuve d'une foi implicite. Avancez chaque jour sous l'action puissante de Dieu. Les fruits de la justice sont un calme et une assurance durables. Si nous avions montré davantage de foi en Dieu et moins de confiance en nos idées et en notre sagesse, il aurait manifesté sa puissance dans les cœurs d'une façon remarquable. En nous unissant à lui par une foi vivante, nous avons le privilège de pouvoir jouir de la vertu et de l'efficacité de son intercession. Ainsi, nous sommes crucifiés avec Christ, morts avec Christ, ressuscités avec Christ, pour marcher en nouveaué de vie avec lui.

Nous ne devons pas prendre en main la direction de notre existence. Nous devons remettre tout notre être à Dieu. ... Si nous n'avons pas profité davantage de la puissance de Dieu, c'est à cause de notre manque de foi. Nous faisons confiance à notre travail plus qu'au travail de Dieu. Le Seigneur a prévu que tout le possible soit fait pour nous rendre à même de vivre d'un seul cœur, d'une seule pensée, en nous épaulant les uns les autres. Le manque d'amour et de confiance les uns dans les autres affaiblit notre foi en Dieu.

Comme nous ne l'avons encore jamais fait, nous devons prier pour le baptême du Saint-Esprit, car s'il y a une époque où nous en avons particulièrement besoin, c'est bien maintenant. Rien ne nous a été plus souvent promis par le Seigneur, et rien ne glorifierait davantage son nom que de répandre le Saint-Esprit. Quand nous participerons à cet Esprit, des hommes et des femmes passeront par la nouvelle naissance. ... Des âmes autrefois perdues seront trouvées et ramenées. — Lettre 105, 1898 (28 novembre 1898), à frère et sœur S. N. Haskell.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»