Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 38

Février

La perfection des plans de Dieu, 1 février

C'est par la foi qu'il vint s'établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu'Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse. Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur. Hébreux 11:9, 10.

Jésus est monté vers le Père en tant que représentant de la race humaine, et Dieu amènera ceux qui refléteront son image à voir et à partager sa gloire avec lui. Il y a des demeures pour les pèlerins de cette terre. Il y a des robes pour les justes, des couronnes de gloire et des palmes de victoire. Toutes les interventions de Dieu que nous ne comprenions pas seront alors mises en lumière. Ce qui était difficile à comprendre trouvera alors son explication. Les mystères de la grâce nous seront dévoilés. Là où nos esprits limités ne voyaient que confusion et intentions obscures, nous verrons une parfaite et belle harmonie. Nous saurons que les expériences apparemment les plus éprouvantes et difficiles à supporter étaient orchestrées par un amour infini. Au fur et à mesure que nous découvrirons les soins attentionnés de Celui qui met tout en œuvre pour notre bien, nous nous réjouirons dans une allégresse indescriptible et glorieuse.

La douleur ne peut exister dans l'atmosphère du ciel. Dans les demeures des rachetés, il n'y aura plus de larmes, plus de cortèges funèbres, plus de signes de deuil. “Aucun habitant ne dit: Je suis malade! Le peuple de Jérusalem reçoit le pardon de ses iniquités.” Ésaïe 33:24. Une onde abondante de joie se déversera et s'amplifiera au cours de l'éternité. Pensez-y. Dites-le aux enfants de la souffrance et de la tristesse, et invitez-les à se réjouir en espérance.

Plus nous nous rapprochons de Jésus, plus nous voyons nettement la pureté et la grandeur de son caractère, et moins nous sentons le besoin d'exalter notre moi. Le contraste qui existe entre nos caractères et le sien conduira nos âmes à s'humilier et nos cœurs à le chercher plus profondément. Plus nous aimerons Jésus, plus complètement nous nous humilierons et oublierons notre moi. ...

Celui qui est humble d'esprit, celui qui est le plus pur, qui se montre le plus semblable à un enfant, celui-là sera rendu fort pour la bataille. Il sera fortifié par l'Esprit de Dieu dans l'homme intérieur. Celui qui ressent ses faiblesses et qui lutte avec Dieu, comme le fit Jacob, et qui, comme ce serviteur d'autrefois, s'écrie: “Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni”, celui-là s'en ira revêtu de la fraîche onction du Saint-Esprit. L'atmosphère du ciel l'entourera. Il s'en ira faisant le bien. Son influence sera une force positive en faveur de la religion du Christ. ...

Notre Dieu est un secours qui ne manque jamais dans la détresse. Il connaît les pensées les plus secrètes de notre cœur, et toutes les intentions et les désirs de notre âme. Quand nous ne savons plus que faire, avant même que nous lui soumettions notre désarroi, il a déjà pris ses dispositions pour notre délivrance. — Lettre 73, 1905 (1 février 1905), aux Docteurs D. H. et Lauretta Kress.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»