Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 47

Sois un homme! 10 février

Veillez, demeurez fermes dans la foi, soyez des hommes, fortifiez-vous. 1 Corinthiens 16:13.

Vous pouvez accomplir une œuvre bien plus ample et bien plus efficace si vous cultivez une confiance tranquille en Dieu, sans vous inquiéter, vous désoler, vous troubler, comme si Jésus était enseveli dans le sépulcre et que vous n'ayez pas de Sauveur. Il est ressuscité,... il est monté au ciel et il est votre avocat devant le trône de Dieu. ...

Ceux qui suivent Jésus ne doivent pas s'étonner s'ils partagent les souffrances du Christ. Comment le Christ peut-il considérer ceux pour lesquels il a tant fait, pour lesquels il a payé un prix aussi élevé, s'ils n'apprécient pas le grand don qu'il leur offre! L'œuvre de ceux qui représentent le Christ sera semblable à celle de leur Rédempteur. Ils ne doivent pas regarder à eux-mêmes, ni se confier en eux-mêmes. Ils ne doivent pas tenir leurs efforts en trop grande estime. Et quand ils constatent que les autres ne tiennent pas leurs efforts en aussi haute estime qu'ils ne le font eux-mêmes, ils ne doivent pas penser qu'ils auraient meilleur temps de cesser leurs efforts. C'est là l'œuvre de l'adversaire. Nous ne vivons pas pour les hommes mais pour Dieu. Dieu apprécie notre travail à sa juste valeur. Dieu évalue la noblesse du caractère, et celui-ci demeure après la disparition de l'homme, qu'il soit apprécié ou non par ses semblables. Bien longtemps après qu'il n'aura plus rien à faire avec quoi que ce soit sous le soleil, l'exemple de sa vie, les paroles d'or prononcées, demeureront dans le temps et pour l'éternité. L'influence façonnée sur celle du modèle divin ne périt jamais. La vie de cet homme a été liée à Dieu.

Nous exerçons tous une influence; nos paroles et nos actes laissent une impression indélébile. Notre devoir est de ne pas vivre pour nous-mêmes mais pour le bien des autres — de ne pas nous placer sous l'emprise de nos sentiments, mais de considérer que notre influence est une force pour le bien ou pour le mal. Dieu voudrait que ses ouvriers se conforment à l'adjuration de David à Salomon: “Sois un homme!” ...

Dieu ne prend point de plaisir lorsque l'un de ses représentants s'inquiète, se lasse et s'épuise, au point que sa vie ne diffuse plus la bonne odeur du ciel. Nous n'avons qu'une seule existence. Jésus est venu en ce monde pour nous apprendre comment diriger notre vie en reflétant le caractère du ciel. Nous ne devons pas nous laisser aller à la pusillanimité, car les conséquences en seraient pires pour nous-mêmes et pour ceux que nous sommes à même d'influencer. Dieu nous demande de nous conduire avec dignité au moment des épreuves et des tentations. L'Homme de douleur, habitué à la souffrance, se tient en exemple devant nous. “Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.” Apocalypse 3:21. — Lettre 7, 1885 (10 février 1885), à Daniel T. Bourdeau, pionnier en Europe.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»