Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 70

La puissance de la résurrection, dès à présent, 5 mars

... être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Jésus-Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi. Ainsi je connaîtrai Christ, et la pluissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort. Philippiens 3:9, 10.

Le vingt et unième chapitre de Matthieu, racontant le voyage du Christ à Jérusalem au moment de son entrée triomphale, est un chapitre puissant, un chapitre que nous devons étudier et comprendre. Nous devons tirer un avertissement du prétentieux figuier qui ne portait pas de fruit. Il représente ceux qui professent servir Dieu, dont les noms sont inscrits sur les registres d'église, mais qui ne portent dans leur vie aucun fruit pour la gloire de Dieu. Mon cœur est impatient de voir couronné et assis sur son trône l'Homme qui fut méprisé et rejeté. ...

Par l'intermédiaire du Saint-Esprit, Dieu œuvre un changement moral dans la vie des siens, les transformant à la ressemblance du Christ. Puis, lorsque le son de la dernière trompette retentira aux oreilles des morts qui dorment en Christ, ils ressusciteront à une nouvelle vie, couverts des vêtements du salut. Ils franchissent les portes de la cité de Dieu, accueillis dans le bonheur et la joie de leur Seigneur. Puissions-nous tous comprendre et garder toujours présentes à l'esprit les joies qui attendent ceux qui gardent les yeux fixés sur leur modèle, Jésus-Christ, et qui dans cette vie cherchent à édifier un caractère semblable au sien.

La Parole de Dieu contient notre police d'assurance sur la vie. Manger la chair et boire le sang du Fils de Dieu signifie étudier la Parole et mettre cette Parole en pratique dans une vie d'obéissance à tous ses préceptes. Ceux qui participent ainsi au Fils de Dieu deviennent participants de la nature divine, un avec Christ. Ils respirent une atmosphère divine, qui peut seule donner la vie à l'âme. Ils portent en leur vie une assurance des saints principes reçus de la Parole — leur vie est dirigée par la puissance du Saint-Esprit, et ils ont un gage de l'immortalité qui sera la leur par la mort et la résurrection du Christ. Si leur corps terrestre pourrit, les principes de leur foi les soutiennent, car ils sont participants de la nature divine. Christ étant ressuscité des morts, ils se saisissent de la promesse de leur propre résurrection, et la vie éternelle est leur récompense.

Cette vérité est une vérité éternelle, car le Christ lui-même l'a enseignée. Il a promis de ressusciter les justes morts, car il a donné sa vie pour la vie du monde. “Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.” Jean 6:57. “Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim.” Verset 35. — Lettre 82, 1907 (5 mars 1907), à O. A. Olsen, président de l'Union australasienne.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»