Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 73

Dieu le Premier, le Dernier, le Meilleur, 8 mars

Qu'on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu. Du reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle. 1 Corinthiens 4:1, 2.

Ceux qui ont un rôle à remplir dans l'œuvre de Dieu font le bien seulement parce que Dieu se tient derrière eux, faisant le travail. Louerons-nous donc, remercierons-nous donc les hommes, en négligeant de reconnaître Dieu? Si nous agissons ainsi, Dieu ne collaborera pas avec nous. Lorsque l'homme se met à la première place pour donner la seconde à Dieu, il démontre qu'il perd sa sagesse et sa droiture. Tout ce qui est fait pour restaurer l'image morale de Dieu en l'homme est fait parce que c'est Dieu qui rend efficace le travail de l'ouvrier. Le Christ déclare dans sa prière à son Père: “La vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.” Jean 17:3.

Que chaque dispensateur comprenne qu'en s'efforçant de travailler à la gloire de Dieu dans notre monde — qu'il se tienne devant les incrédules ou les princes — , il doit donner à Dieu la première, la dernière et la meilleure place en tout. Le vrai chrétien comprendra qu'il n'a droit à son nom que s'il exalte le Christ avec une force constante, persévérante et toujours croissante. ...

“Ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle.” 1 Corinthiens 4:2. Lorsque nous ferons fidèlement connaître Dieu, nos mouvements seront placés sous la surveillance divine, et nous ferons des progrès continuels, spirituellement et intellectuellement. Mais lorsque les hommes se liguent pour s'exalter les uns les autres et n'ont presque rien à dire de Dieu, ils sont la faiblesse même. Dieu abandonnera ceux qui ne le reconnaissent pas dans chaque effort entrepris en faveur de l'humanité. Seule la puissance du Christ peut réparer la machine humaine en panne. Partout et en tout lieu, que ceux qui vous entourent puissent constater que vous donnez à Dieu la gloire. Que l'homme reste dans l'ombre et laisse Dieu apparaître comme le seul espoir de la race humaine. Chaque homme doit river son édifice au Rocher des siècles, Jésus-Christ; il résistera alors aux ouragans et aux tempêtes.

Dieu prépare l'esprit à le reconnaître comme le seul secours de l'âme qui lutte et se débat. Il instruira tous ceux qui se tiennent sous sa bannière à devenir de fidèles dispensateurs de sa grâce. L'homme ne peut faire preuve d'une plus grande faiblesse qu'en pensant être mieux accepté aux yeux des hommes s'il omet Dieu de ses assemblées. Dieu doit occuper la première place. La sagesse du plus grand n'est que folie à ses yeux.

Dieu a donné à l'homme des principes immortels, devant lesquels toute puissance humaine devra un jour s'incliner. Nous avons une vérité qui nous a été confiée. Les précieux rayons de cette lumière ne doivent pas être cachés sous le boisseau, mais éclairer tous ceux qui se trouvent dans la maison. — Manuscrit 21, 1899 (8 mars 1899), “Rendez au Seigneur la gloire due à son nom”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»