Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 77

L'œuvre de Dieu — notre part, 12 mars

Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. 2 Corinthiens 5:19.

Quelles que soient les prétentions d'un homme à la connaissance, à la sagesse, à moins qu'il ne se soumette à l'enseignement du Saint-Esprit, il est extrêmement ignorant des choses spirituelles. Il peut manipuler la vérité de manière à ne communiquer que très peu de compréhension à la vie intérieure de son cœur. ...

Dépendez entièrement de Celui qui est capable de garder les âmes qui lui sont confiées, capable de leur communiquer son Esprit, capable de les remplir d'un amour dépourvu de tout égoïsme les uns pour les autres, les mettant ainsi à même de rendre témoignage qu'il a envoyé son Fils dans le monde pour sauver les pécheurs. ...

La racine de tout vrai sacrifice de soi est une affection pour le Seigneur Jésus tellement forte qu'elle rend le port de son joug facile et plaisant, et conduit les hommes à choisir d'apprendre son humilité et sa douceur. ...

Les serviteurs de Dieu ont un travail en commun. Leur but est de convertir leurs semblables à la pure vérité de la Parole de Dieu. Ils ne doivent pas chercher à s'attacher les hommes pour que ceux-ci répètent tout ce qu'ils disent et exécutent toutes leurs suggestions.

Le Christ est le fondement de toute véritable Eglise. Tous ceux qui sont conduits à une foi nouvelle doivent être établis sur lui. Les simples et claires vérités de l'Evangile doivent être constamment présentées aux esprits. Le Christ crucifié pour l'expiation de nos péchés est la grande vérité centrale de l'Evangile, autour de laquelle toutes les vérités se regroupent. Toutes les autres vérités sont tributaires de cette grande vérité.

Toutes les vérités, bien comprises, tirent leur valeur et leur importance de leurs liens avec cette vérité. L'apôtre Paul en souligne la dignité royale. Il attire l'attention de tous ceux qui enseignent la Parole sur l'importance de conduire les âmes au Christ comme seul moyen de salut. “Pour ce qui me concerne, écrit-il, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde!” Galates 6:14. ...

Que l'homme ne cherche pas à s'attacher à lui-même les esprits. Dieu est le fondateur de son Eglise, et nous possédons son immuable promesse que sa présence et sa protection seront accordées à ses fidèles, qui marchent selon son conseil. Jusqu'à la fin des temps, le Christ doit avoir la première place. Il est la source de la vie, de la force, de la droiture et de la sainteté. Il est tout cela pour ceux qui se chargent de son joug et apprennent de lui l'humilité et la douceur. Il ne tolérera pas l'exaltation du moi. — Lettre 39, 1902 (12 mars 1902), à frère E. E. Franke, évangéliste.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»