Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 82

Comme le Christ, nous pouvons triompher, 17 mars

Il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Hébreux 4:15.

Le Christ, à un prix infini, par une méthode douloureuse, mystérieuse aux yeux des anges aussi bien qu'aux yeux des hommes, a revêtu l'humanité. Voilant sa divinité, déposant sa gloire, il naquit à Bethléhem. Sous forme humaine, il vécut la loi de Dieu, afin de pouvoir condamner le péché dans la chair, et témoigner devant les intelligences célestes que la loi mène à la vie et assure le bonheur, la paix et le bien éternel de tous ceux qui lui obéissent. ...

C'est là le mystère de la piété, que Celui qui est égal au Père revête sa divinité d'humanité, et abandonnant toute la gloire de son poste de Chef au ciel, parcoure pas après pas le sentier de l'humiliation, subissant l'abjection la plus profonde. Sans péché et sans tache, il se tint dans la salle du tribunal, pour y être jugé, assister à l'instruction de son cas, et se voir infliger une sentence par la nation même qu'il avait délivrée de l'esclavage. Le Seigneur de gloire fut rejeté et condamné, oui, on lui cracha au visage. Avec du dédain pour ce qu'ils considéraient comme ses revendications prétentieuses, les hommes lui frappèrent la face. ...

Pilate prononça le Christ innocent, déclarant qu'il ne trouvait rien de coupable en lui. Cependant, pour plaire aux Juifs, il le fit battre de verges et le livra, blessé et sanglant, pour souffrir la mort atroce de la crucifixion. La Majesté du ciel fut menée comme un agneau à l'abattoir, et parmi les railleries et les huées, le ridicule et les fausses accusations, elle fut clouée à la croix. La foule, des cœurs de laquelle tout sentiment humain semblait s'être évanoui, chercha par ses injures à aggraver les souffrances cruelles du Fils de Dieu. Mais lui, muet comme un agneau devant celui qui le tond, n'ouvrit pas la bouche. Il donnait sa vie pour la vie du monde, afin que tous ceux qui croiraient en lui ne périssent point. ...

Le Christ s'est chargé des péchés du monde entier. Il a supporté notre châtiment — la colère de Dieu contre la transgression. Parmi ses épreuves, il subit la violente tentation de penser qu'il était abandonné de Dieu. Son âme fut torturée par la tension et l'horreur de grandes ténèbres. ... Il n'aurait pu être tenté en tous points comme un homme est tenté s'il n'y avait eu aucune possibilité qu'il échoue. Il était libre, et sa loyauté fut mise à l'épreuve, comme celle d'Adam, comme celle de chacun d'entre nous. A moins qu'il n'y ait une possibilité d'y céder, la tentation n'est pas la tentation. L'homme est tenté et résiste lorsque, puissamment influencé à commettre une mauvaise action, et sachant qu'il a la possibilité de la commettre, il y renonce par la foi, en s'emparant fermement de la puissance divine. — Manuscrit 29, 1899 (17 mars 1899), “Sacrifié pour nous”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»