Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Levez vos yeux en haut, Page 86

La religion au foyer, 21 mars

Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; et quand il sera vieux il ne s'en détournera pas. Proverbes 22:6.

Les influences formatrices de la vie au foyer constituent une force décisive pour le bien ou pour le mal. Ces influences sont sous bien des aspects silencieuses et graduelles, mais, si elles tendent au bien, elles sont extrêmement précieuses. Le Christ est venu en ce monde pour être notre modèle, pour nous montrer par le précepte et par l'exemple le caractère que tous ceux qui composent la famille de Dieu doivent acquérir. Il est venu pour bénir et sauver la race humaine, et pour élever hommes et femmes afin qu'ils deviennent fils et filles de Dieu. Dans ce but, il s'est humilié, s'abaissant de la position la plus exaltée à la plus minime.

Dans les conseils du ciel, il fut décidé que la mère du Rédempteur devrait être une vierge pure et pieuse, quoique pauvre en biens de ce monde. Le village de Nazareth, un lieu méprisé, fut choisi pour son foyer. Joseph, son père terrestre, était charpentier, et le Christ, qui avait donné des directives afin que chaque jeune Israélite soit initié à un métier, apprit lui-même celui de charpentier. Personne ne doit avoir honte d'une pauvreté honnête. Pendant trente ans, le Christ resta soumis à ses parents, et par le travail de ses mains, il contribua à la subsistance de la famille. C'est ainsi qu'il enseigna que le travail n'est pas une dégradation, mais un honneur, et qu'il est du devoir de chaque homme de se consacrer à une tâche utile et honorable. ...

Il s'agit d'un travail sérieux, solennel, que de s'occuper de ceux pour qui le Christ est mort, d'enseigner aux enfants à ne pas prodiguer leur affection aux choses de ce monde, à ne pas perdre du temps ni déployer des efforts pour ce qui vaut moins que rien. Afin de bien instruire leurs enfants, les mères doivent étudier à l'école du Christ. La mère chrétienne passera beaucoup de temps en prière, car au foyer il faut enseigner aux enfants la loyauté envers le gouvernement de Dieu. Ils doivent être formés avec patience et persévérance. Aucun changement ne sera jamais entraîné par les gronderies et les reproches véhéments. Pères et mères commettent un grave péché lorsqu'ils permettent à leurs enfants de se livrer à la colère en se laissant eux-mêmes aller à la colère et en les élevant suivant de mauvaises méthodes. Les enfants doivent être formés de manière qu'ils puissent occuper leur place dans la famille du ciel. ...

La véritable sympathie d'un cœur de mère se manifeste envers tous ceux avec qui elle entre en contact. Par des efforts déterminés, elle cherche à ramener les âmes rebelles au Christ. Par la force de son Sauveur, elle est capable de beaucoup accomplir. Et ceux qui n'ont pas d'enfants ont des reponsabilités à assumer. Dans la plupart des cas, ils peuvent accueillir chez eux des enfants orphelins et sans foyer. Ils peuvent alors les former pour le Christ dans la pratique de ces vertus dont notre monde a tant besoin. — Manuscrit 34, 1899 (21 mars 1899), “La vie au foyer”.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»