Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 1, Page 253

Chapitre 27 — Nature de la loi de Dieu*Article paru dans The Signs of the Times, 15 avril 1886.

Christ et la Loi

David dit: “La loi de l'Eternel est parfaite.” Psaumes 19:8. “Depuis longtemps j'ai appris à connaître tes enseignements; car tu les as établis pour toujours.” Psaumes 119:152 (V. synodale). Et Paul atteste: “La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon.” Romains 7:12.

En tant que Régisseur suprême de l'univers, Dieu a constitué des lois non seulement pour le gouvernement de tous les êtres vivants, mais aussi pour les opérations de la nature. Toutes choses, grandes ou petites, animées ou inanimées, doivent obéir à des lois invariables qui ne peuvent être méconnues. Aucune exception à cette règle, car rien de ce qu'a fait la main divine n'a été oublié par l'intelligence divine. Mais alors que tout dans la nature est soumis à des lois naturelles, l'homme seul, en tant qu'être intelligent, est sujet à répondre à la loi morale, dont il est capable de comprendre les exigences. A l'homme seul, couronnement de la création, Dieu a donné une conscience apte à comprendre les exigences sacrées de la loi divine, et un cœur capable de l'aimer en la déclarant sainte, juste et bonne; aussi une obéissance prompte et parfaite est-elle exigée de l'homme. Néanmoins Dieu ne le force pas à obéir, lui laissant sa liberté d'agent moral.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»