Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 1, Page 265

Chapitre 29 — Le Christ, notre seul espoir*Article paru dans The Signs of the Times, 2 août 1905.

Christ et la Loi

Dès avant la fondation du monde, le Christ, le Fils unique de Dieu, s'est engagé par serment à devenir le Rédempteur de la race humaine au cas où Adam viendrait à pécher. Adam étant tombé, Celui qui partageait la gloire du Père avant que le monde fût, mit de côté sa robe et sa couronne royales et descendit de son trône pour devenir l'Enfant de Bethléhem; sur le terrain même où Adam avait trébuché et était tombé, il allait arracher les êtres humains à leur déchéance. Il se soumit à toutes les tentations que l'ennemi apporte aux hommes et aux femmes; tous les assauts de Satan ne purent le détourner de la fidélité à son Père. En vivant sans péché il démontra que tout fils et toute fille d'Adam peut résister aux tentations de celui qui pour la première fois a introduit le péché dans le monde.

Le Christ a apporté aux hommes et aux femmes une puissance victorieuse. Il est venu en ce monde sous une forme humaine, pour y vivre en tant qu'homme parmi les hommes. Il assuma les risques de la nature humaine et fut mis à l'épreuve. Dans son humanité il participait de la nature divine. Par son incarnation il devint le Fils de Dieu dans un sens tout nouveau. L'ange avait dit à Marie: “La

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»