Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 1, Page 318

Chapitre 39 — Première tentation du Christ*Article paru dans The Review and Herald, 4 et 18 août 1874.

La tentation du Christ

Le Christ est entré dans le monde en qualité de destructeur de Satan et de Rédempteur des captifs retenus sous son pouvoir. Il voulait, par une vie victorieuse, laisser un exemple à suivre pour que l'homme triomphe des tentations de Satan. Le Christ changea de visage dès son entrée dans le désert de la tentation. La gloire et la splendeur émanant du trône de Dieu, qui avaient éclairé son aspect quand le ciel s'était ouvert devant lui et que la voix du Père l'avait reconnu comme le Fils en qui il avait mis son plaisir, s'étaient évanouies. Le poids des péchés du monde pesait sur son âme, son visage exprimait une douleur indicible, une angoisse intense, telle qu'aucun être humain n'a jamais ressentie. La vague de malheur qui avait déferlé sur le monde l'oppressait. Il mesurait la force de l'appétit déchaîné et des passions impures qui dominaient le monde, qui avaient amené sur l'homme des souffrances inexprimables. De plus en plus on s'était livré sans fin aux appétits, d'une génération à l'autre, depuis la transgression d'Adam, et la race s'en trouvait si affaiblie qu'il lui était impossible de remporter la victoire par ses propres forces. Pour le bien de la race le Christ devait vaincre

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»