Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 1, Page 399

Chapitre 52 — Le Christ, notre souverain sacrificateur*Manuscrit 50, 1900.

Le Christ, un divin porteur des péchés

La justice exige non seulement que le péché soit pardonné, mais aussi que la peine de mort soit infligée. En donnant son Fils unique, Dieu a rempli ces deux conditions. En mourant en lieu et place de l'homme, le Christ a subi la peine et rendu possible le pardon.

Par le péché l'homme s'est coupé de la vie divine. Les machinations de Satan, l'auteur du péché, ont paralysé son âme. Privé du sentiment du péché, il est incapable d'apprécier la nature divine et de se l'approprier. Fût-elle placée à sa portée, son cœur naturel ne lui trouverait rien de désirable. Satan l'a ensorcelé. Tous les subterfuges ingénieux que le diable peut imaginer lui sont présentés pour empêcher tout bon mouvement. Chaque faculté et chaque capacité que Dieu lui a accordée se retourne comme une arme meurtrière contre le divin Bienfaiteur. Bien que Dieu l'aime, il ne peut lui communiquer ses dons et ses bienfaits comme il le désire.

Mais Dieu ne se laissera pas surmonter par Satan. Il a envoyé son Fils dans le monde pour qu'en assumant la forme

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»