Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 2, Page 371

Le danger des sports

Je ne condamne pas le simple exercice qui consiste à jouer au ballon; mais on peut exagérer même dans ce simple jeu. Je redoute les résultats presque inévitables qui suivent ces amusements. Ils entraînent des dépenses qui pourraient servir à apporter la lumière de la vérité à des âmes qui périssent loin du Christ. Les amusements et les dépenses qui ont pour but de satisfaire et de glorifier le moi, et la pratique habituelle de ces jeux engendrent une passion pour ces choses qui ne favorise pas le perfectionnement du caractère.

La manière dont on a agi au collège sous ce rapport n'est pas approuvée du ciel. Cela ne fortifie pas l'intelligence et n'améliore pas le caractère. Ceux qui s'adonnent à ces choses mondaines en viennent à éprouver un tel engouement que le ciel les classe parmi ceux qui aiment le plaisir plus que Dieu. Au lieu que l'intelligence de ces étudiants devienne capable d'un meilleur travail et de mieux remplir leurs devoirs de chrétiens, l'exercice de ces jeux remplit leur cerveau d'idées qui les distraient de leurs études.

Une voie plus excellente

Les mêmes facultés mentales et les mêmes forces musculaires pourraient être employées à inventer des moyens et des exercices plus relevés: par exemple une activité missionnaire qui ferait de ces jeunes des collaborateurs de Dieu et leur apprendrait à se rendre plus utiles dans la vie présente, ce qui est un élément essentiel de l'éducation.

Il y a bien des manières pour un jeune de mettre à profit les talents que Dieu lui a confiés pour l'avancement de sa cause et pour glorifier Dieu plutôt que de rechercher sa propre satisfaction. La Majesté du ciel, le Roi de gloire, a consenti à un sacrifice infini en venant dans notre monde pour relever et ennoblir l'humanité. Il était un ouvrier diligent

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»