Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 2, Page 457

Chapitre 52 — L'Eglise triomphante*En 1893, alors que l'Eglise était accusée d'être devenue une Babylone, Ellen G. White écrivit: “L'Eglise, faible et imparfaite, ayant besoin d'être reprise, avertie et conseillée, est néanmoins l'unique objet sur la terre de l'extrême sollicitude du Christ.” — Testimonies to Ministers and Gospel Workers, 49. Le fait que cette pensée ait été répétée à maintes occasions au cours des années suivantes est encourageant et significatif. — Les compilateurs.

Une assurance souvent répétée

Le Père aime son peuple aujourd'hui tout comme il aime son propre Fils. Un jour nous aurons la joie de le voir face à face. — Manuscrit 103, 1903 (15 septembre 1902).

Rappelons-nous que l'Eglise, si faible et si imparfaite qu'elle soit, est l'unique objet sur la terre de l'extrême considération du Christ. Sans cesse il veille sur elle avec sollicitude et il l'affermit par son Saint-Esprit. — Manuscrit 155, 1902 (22 novembre 1902).

Ayez confiance en la protection divine. L'Eglise doit recevoir des enseignements. Si faible et si imparfaite qu'elle soit, elle est l'objet de son extrême sollicitude. — Lettre 279, 1904 (1 août 1904).

Toujours croissante

L'activité de l'Eglise doit augmenter; ses limites doivent s'étendre. Il faut donner plus d'extension à nos efforts

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»