Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Ministère Évangélique, Page 147

Chapitre 2 — Rompre le pain de vie

Beaucoup de personnes dont nos prédicateurs s'occupent sont ignorantes des vérités bibliques et les plus simples leçons sur la pratique de la piété leur sont comme une révélation. Elles ont besoin de savoir ce que Dieu demande d'elles et, en les instruisant, le prédicateur ne devrait pas développer des sujets fantaisistes ou qui satisfont simplement la curiosité. Son devoir est au contraire de rompre le pain de vie pour ces âmes affamées. C'est pourquoi aucun sermon ne doit être prêché qui ne permette aux auditeurs de voir plus nettement ce qu'ils doivent faire pour être sauvés.

Les nécessités immédiates, les épreuves du moment exigent qu'on vienne sur le champ au secours de ces personnes. Les discours du prédicateur peuvent transporter aux nues grâce à des descriptions poétiques et à des images fantaisistes qui plaisent aux sens et séduisent l'imagination. Mais l'orateur n'a rien dit qui se rapporte à l'expérience de la vie, aux nécessités quotidiennes, bien qu'il pense peut-être que sa belle éloquence a nourri le troupeau de Dieu. Ses auditeurs peuvent estimer qu'ils n'ont jamais vu habiller la vérité d'un si beau vêtement, et en conséquence être plongés dans le ravissement par de si brillants propos. Mais on s'apercevra aussi que les vérités bibliques n'ont été que

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»