Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Ministère Évangélique, Page 169

Chapitre 8 — La prière en public

Les prières prononcées en public devraient être courtes et directes. Dieu ne désire pas que, par d'interminables prières, nous rendions fastidieuse l'heure du culte. Jésus n'a pas contraint ses disciples à de longues requêtes et à d'ennuyeuses cérémonies. “Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes.” Matthieu 6:5.

Les pharisiens avaient fixé des heures spéciales pour la prière, et lorsqu'ils se trouvaient à ces moments-là hors de chez eux, ils s'arrêtaient parmi la foule, dans la rue ou sur la place du marché, là où leurs pas les avaient portés, et ils récitaient à haute voix leurs prières formalistes. Un tel culte, pratiqué seulement pour l'exaltation du moi, appela la condamnation du Christ. Non pas que Jésus désapprouvât la prière publique; lui-même pria avec la multitude et avec ses disciples, mais il recommanda à ceux-ci d'être brefs dans l'exposé public de leurs requêtes.

Consacrer à celles-ci quelques minutes est largement suffisant. Il peut y avoir cependant des circonstances où l'Esprit de Dieu vous pousse à prier plus longuement. C'est que peut-être dans l'assistance se trouvent des âmes sincères qui soupirent après la présence de Dieu, et qui, comme

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»