Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Ministère Évangélique, Page 218

Chapitre 12 — La dîme

Le Seigneur a fait dépendre la proclamation de l'Evangile des travaux et des dons de son peuple. Celui qui proclame le message de miséricorde aux pécheurs, a également une autre œuvre à accomplir, celle de leur faire comprendre qu'ils doivent soutenir l'œuvre de Dieu par leurs moyens financiers. Il faut leur enseigner qu'une portion de leurs revenus appartient à Dieu et doit être consacrée fidèlement à son œuvre. Cette leçon sera donnée par le précepte et par l'exemple, car il ne s'agit pas de diminuer la force de ce qu'on dit en se conduisant d'une manière différente.

Ce qui a été mis à part conformément aux Ecritures comme appartenant au Seigneur, constitue les revenus de l'Evangile et ne nous appartient plus. Celui qui puise dans le trésor de Dieu pour satisfaire ses propres besoins ou pour venir en aide à d'autres personnes en difficulté d'affaires, ne commet rien de moins qu'un sacrilège. Certaines personnes se sont rendues coupables en détournant de l'autel de Dieu ce qui lui avait été tout spécialement consacré. Chacun devrait examiner cette question sous son vrai jour. Que personne, dans un moment de gêne, ne prenne l'argent consacré à des buts religieux pour l'employer à ses besoins personnels et apaise ensuite sa conscience en se disant qu'il restituera cet

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»