Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Ministère Évangélique, Page 235

Chapitre 17 — Conservons notre santé

Mon cœur saigne lorsque je vois tant de pasteurs faibles, tant de lits de souffrance, et tant de morts prématurées d'hommes qui ont porté le poids des plus lourdes responsabilités dans l'œuvre de Dieu et qui y avaient mis toute leur âme. La conviction qu'ils devaient suspendre leur activité dans la cause qu'ils aimaient tant, leur était plus douloureuse que les souffrances physiques, et que la pensée même de la mort.

Ce n'est pas volontiers que notre Père céleste afflige et contriste les enfants des hommes. Il n'est pas l'auteur de la maladie et de la mort; il est la source de la vie. Il veut que les hommes vivent et, pour assurer la prolongation de leur vie, il désire qu'ils se soumettent aux lois de la vie et de la santé.

Ceux qui acceptent la vérité présente et sont sanctifiés par elle éprouvent un intense désir de représenter la vérité dans leur vie et dans leur caractère. Ils souhaitent de tout leur cœur que d'autres voient la lumière et se réjouissent en elle. Comme la sentinelle fidèle s'en va, portant la précieuse semence et la jetant sur les eaux avec larmes et prières, le souci de la cause pèse lourdement sur l'esprit et le cœur du prédicateur. Il ne saurait soutenir continuellement une telle tension; son âme, émue jusque dans

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»