Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Ministère Évangélique, Page 333

Chapitre 9 — Ministère et commerce

Les prédicateurs ne peuvent pas faire un travail acceptable pour le Seigneur s'ils ont en même temps la responsabilité d'une entreprise commerciale personnelle. Un tel partage des intérêts affaiblit le sens spirituel. L'esprit et le cœur sont tournés vers les choses terrestres et le service du Christ prend la seconde place. On cherche à adapter son travail pour Dieu aux circonstances, au lieu d'adapter les circonstances de manière à répondre aux exigences du service.

Les énergies d'un prédicateur sont toutes requises pour l'accomplissement de sa vocation. Ses meilleures forces appartiennent à Dieu. Il ne doit pas s'engager dans les spéculations ni dans quelque autre travail qui le détournent de sa grande mission. “Il n'est pas de soldat”, déclare saint Paul, “qui s'embarrasse des affaires de la vie, s'il veut plaire à celui qui l'a enrôlé”. 2 Timothée 2:4. Ainsi, l'apôtre souligne que le prédicateur doit se consacrer sans réserve au service du Maître.

Un pasteur qui se consacre entièrement à Dieu refusera d'entreprendre des affaires commerciales qui l'empêcheraient de se donner complètement à la tâche sacrée. Il ne recherche pas les honneurs ou les richesses de cette

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»