Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Ministère Évangélique, Page 81

Chapitre 5 — La culture de la voix

Dans les différentes branches du ministère, il faudrait accorder plus d'attention à la culture de la voix. Nous pouvons avoir des connaissances, mais si nous ne savons pas employer notre voix correctement, nous échouerons. A moins que nous revêtions nos idées d'un langage approprié, de quelle valeur est notre instruction? La connaissance nous sera d'un maigre profit si nous ne cultivons pas l'art de la parole; mais elle sera une merveilleuse puissance si elle est alliée au talent d'employer des mots pleins de sagesse salutaire, et de les dire d'une manière qui retienne l'attention.

Ceux qui se préparent à devenir ouvriers dans la cause de Dieu s'entraîneront donc à parler d'une manière claire et directe, de peur que leur influence pour le bien ne perde la moitié de son pouvoir. Dans quelque branche de l'œuvre que ce soit, une voix claire, nette, aux intonations pleines et sonores, est d'une valeur incalculable. Cela est indispensable à tous ceux qui veulent devenir pasteurs, évangélistes, lecteurs de la Bible ou colporteurs. Ceux donc qui se sentent appelés à l'une de ces vocations devront apprendre à employer leur voix pour que, lorsqu'ils parlent de la vérité, ils puissent produire une impression favorable. La vérité ne doit pas être affaiblie parce qu'elle est exposée avec un organe défectueux.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»