Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 103

Chapitre — 27 S'emparer de la victoire

Nous n'avons qu'une faible idée de la force qui serait disponible si nous établissions le contact avec celui qui est la source de toute force. Nous retombons sans cesse dans le péché, et nous pensons qu'il doit en être fatalement ainsi. Nous nous cramponnons à nos infirmités comme si nous en étions fiers. Le Christ nous dit que nous devons rendre notre visage dur comme un caillou: la victoire est à ce prix. Il a porté nos péchés en son propre corps sur le bois; par la puissance qu'il nous communique, nous pouvons résister au monde, à la chair, et au diable. Cessons donc de parler de nous et de notre impuissance, parlons plutôt du Christ et de sa force. Parler de la force de Satan, c'est lui donner plus de prise sur nous. L'ennemi est refoulé quand nous parlons de la force du Tout-Puissant. Si nous nous approchons de Dieu, il s'approche de nous....

Beaucoup d'entre nous ne savent pas profiter de leurs avantages. Après quelques faibles efforts pour réaliser le bien, nous retournons à notre ancienne vie de péché. Si jamais nous entrons dans le royaume de Dieu, ce sera avec des caractères parfaits, sans tache, ni ride, ni rien de semblable. Satan redouble d'activité en voyant s'approcher la fin. Il tend ses filets, sans que nous y prenions garde, pour s'emparer de nos esprits. Par tous les moyens, il s'efforce de produire une éclipse de la gloire de Dieu. A nous de décider s'il aura la maîtrise de nos cœurs et de nos esprits, ou si nous

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»