Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 145

Chapitre — 39 Dessein bien arrete

Les quatre jeunes Hébreux qui se trouvaient à la cour du roi de Babylone pour y faire leur instruction, ne pensaient pas que la bénédiction du Seigneur les dispensât d'un gros effort personnel. Ils s'appliquaient à l'étude, sachant que leur destinée dépendait, avec la grâce de Dieu, de leurs propres volonté et action. Ils devaient déployer toutes leurs capacités; en mettant à contribution leurs facultés au maximum, ils devaient tirer les plus grands avantages des occasions qui leur étaient offertes au point de vue étude et travail.

Collaboration divine

Dieu produisait le vouloir et le faire, selon son bon plaisir, chez ces jeunes gens qui travaillaient à leur propre salut. C'est ici qu'apparaissent les conditions du succès. Si l'on veut s'approprier la grâce de Dieu, il faut faire sa part. Le dessein du Seigneur n'est pas de se substituer à nous pour vouloir et pour faire. Sa grâce est donnée en vue d'opérer en nous le vouloir et le faire, jamais pour nous dispenser de l'effort personnel. Le sens de la coopération doit s'éveiller dans nos âmes: c'est là la leçon pratique que le Saint-Esprit s'efforce de nous inculquer. “C'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.”1Philippiens 2:13.

Le Seigneur accordera sa collaboration à tous ceux qui s'efforcent de le servir fidèlement, comme il l'a accordée à Daniel et à ses trois compagnons. Ce n'est

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»