Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 161

Chapitre — 45 Un caractère approuve de Dieu

Que l'on instruise la jeunesse avec diligence et prière, pour que les caractères soient édifiés sur un fondement durable. Si tant de fautes graves sont commises, c'est que l'on n'a pas écouté les leçons de l'expérience. Les conseils des parents et des maîtres restent sans effet, et les tentations de l'ennemi l'emportent. Dieu aime la jeunesse. Il voit en elle de riches possibilités, si seulement elle veut reconnaître qu'elle a besoin du Christ et si elle consent à construire sur un fondement sûr. Il connaît aussi les difficultés des jeunes. Ils auront à lutter contre les puissances des ténèbres qui cherchent à s'emparer de l'esprit humain; il le sait, et il a ouvert une voie qui permettra aux jeunes gens de devenir participants de sa nature divine....

Il faut des efforts perseverants

Un caractère ne s'acquiert pas par hasard. Il n'est pas déterminé par une explosion du tempérament, ou par un pas effectué dans une mauvaise direction. C'est la répétition des actes qui crée l'habitude et façonne le caractère, soit en bien soit en mal. Un caractère droit ne s'acquiert que par des efforts persévérants, inlassables, en utilisant à la gloire de Dieu tous les talents et toutes les capacités reçues. Mais, au lieu d'agir ainsi, beaucoup se laissent aller à la dérive, poussés par leurs impulsions ou par les circonstances. Ce ne sont pas les bons matériaux qui manquent, mais

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»