Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 239

Chapitre — 76 Les marques de noblesse

Pendant les trois années que dura leur formation, Daniel et ses compagnons conservèrent leurs habitudes de tempérance, toujours fidèles à Dieu, toujours dépendants de son secours. Quand arriva le moment où le roi devait examiner leurs capacités et leurs connaissances, il ne se trouva personne parmi les candidats examinés qui fût “comme Daniel, Hanania, Mischaël et Azaria”.1Daniel 1:19. Leur facilité à comprendre, la précision de leur langage, l'étendue de leurs connaissances donnaient la mesure de leur vigueur mentale. C'est pourquoi le roi les garda auprès de lui. “Sur tous les objets qui réclamaient de la sagesse et de l'intelligence, et sur lesquels le roi les interrogeait, il les trouvait dix fois supérieurs à tous les magiciens et astrologues qui étaient dans tout son royaume.”2Daniel 1:20.

Dieu récompense toujours la droiture. On avait rassemblé à Babylone, de tous les pays subjugués par le grand conquérant, les jeunes gens qui promettaient le plus: parmi eux tous, les jeunes captifs hébreux n'avaient pas de rivaux. Leur taille élancée, leur pas souple, leur belle apparence, la clarté de leurs perceptions, leur haleine fraîche constituaient les marques de noblesse dont la nature honore ceux qui obéissent à ses lois.

L'influence des habitudes physiques sur l'esprit

La leçon qui se dégage de ce récit est digne d'être méditée. Il y a avantage autant pour le corps que pour l'esprit à se conformer aux exigences de la Bible.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»