Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 247

Chapitre — 78 La puissance de la priere

C'est sur la montagne, auprès de Dieu, que Moïse contempla le modèle de la merveilleuse construction qui devait être la demeure de sa gloire. C'est sur la montagne, auprès de Dieu — le lieu secret de la communion avec lui — que nous sommes appelés à contempler son glorieux idéal en faveur de l'humanité. Nous pourrons ainsi, sur ce modèle, façonner notre caractère de telle sorte que cette promesse se réalisera pour nous: “J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.”12 Corinthiens 6:16.

Tout en vaquant à ses occupations journalières, il faut élever son âme à Dieu par la prière. Ces requêtes silencieuses montent comme un parfum devant le trône de grâce et les desseins de l'ennemi sont déjoués. Le chrétien dont le cœur est ainsi affermi en Dieu ne peut être vaincu. Aucun maléfice ne peut troubler sa paix. Toutes les promesses de la Parole de Dieu, toute la puissance de la grâce divine, toutes les ressources de Jéhovah sont garantes de notre délivrance. C'est ainsi qu'Hénoc marcha avec Dieu. Et Dieu était pour lui un aide qui ne lui manquait jamais au moment du besoin....

En contact avec l'Infini

La prière est la respiration de l'âme. C'est le secret de la puissance spirituelle. On ne saurait lui substituer aucun autre moyen de grâce tout en conservant la santé de l'âme. La prière met l'âme en contact direct avec la Source de la vie; elle fortifie le nerf et le muscle de l'expérience religieuse. Négliger l'exercice de la prière ou ne s'y adonner que d'une façon intermittente,

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»