Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 251

Chapitre — 81 L'etude de la Bible, sa valeur

Plus qu'aucune autre étude, celle de la Bible contribue à fortifier l'intelligence. Que de champs à explorer, pour la jeunesse, dans la Parole de Dieu! On peut creuser toujours plus profondément; chaque nouvel effort pour comprendre la vérité nous affermit davantage; néanmoins, il y a toujours un infini devant nous.

Faire profession d'aimer Dieu et de révérer les choses sacrées, tout en arrêtant sa pensée aux choses superficielles et irréelles, c'est se placer sur le terrain de Satan et accomplir ses œuvres. Si les jeunes voulaient étudier les œuvres glorieuses de Dieu dans la nature, sa majesté, sa puissance telles qu'elles se manifestent dans sa Parole, ils sortiraient de chacun de ces exercices avec des facultés vivifiées et ennoblies. Il en résulterait une vigueur tempérée par l'humilité. En contemplant les merveilles de la puissance divine, l'esprit apprendra cette leçon si difficile et pourtant si utile: la sagesse humaine, si elle n'est pas reliée à l'Infini et sanctifiée par la grâce du Christ, n'est que folie.

L'œuvre mediatrice du Christ

L'œuvre par laquelle le Fils de Dieu a rattaché, en sa propre personne divine, le créé à l'incréé, le fini à l'infini, est un sujet susceptible d'occuper nos pensées pendant tout le cours de notre vie. Cette œuvre du Christ devait avoir pour résultat de confirmer les

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»