Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 293

Chapitre — 97 Un mauvais usage de la musique

Là-bas, sur cette maison, planent des anges. Des jeunes gens sont réunis; on entend des voix et des instruments de musique. Ce sont des chrétiens, mais qu'est-ce que nous entendons? C'est une chanson frivole, bonne pour une salle de danse. Voici que les anges retirent leur lumière, laissant dans l'obscurité ceux qui se trouvent dans la maison. Les anges s'éloignent, attristés. Ils pleurent. C'est un tableau qui s'est présenté à moi bien des fois parmi les observateurs du sabbat, particulièrement à ............ Des heures ont été absorbées par la musique qui eussent dû être consacrées à la prière. La musique est une idole qui reçoit les hommages de bien des personnes faisant profession d'observer le sabbat. Satan ne dédaigne pas la musique s'il peut s'en servir pour atteindre l'esprit de la jeunesse. Il utilise tout ce qui est susceptible de distraire l'esprit en remplissant le temps qui devrait être consacré au service de Dieu. Il se sert des moyens les plus influents pour maintenir le plus grand nombre dans une infatuation agréable, tandis qu'ils sont paralysés par sa puissance. Bien employée, la musique est un bienfait, mais elle devient souvent, entre les mains de Satan, l'un des pièges les plus dangereux. L'abus de la musique développe l'orgueil, la vanité et la folie chez ceux qui manquent de consécration. En usurpant la place de la méditation et de la prière, elle devient une terrible malédiction. Des jeunes gens se réunissent

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»