Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 297

Chapitre — 98 Leçons d'economie

Il faut sans cesse rappeler aux jeunes gens qu'ils doivent considérer comme un privilège de contribuer à l'avancement de la cause de Dieu en pratiquant l'économie et le renoncement. Plusieurs pensent devoir s'accorder tel ou tel plaisir, et ils s'habituent ainsi à dépenser tout ce qu'ils gagnent. Dieu veut que nous agissions plus sagement sous ce rapport.

C'est pécher contre soi-même que de se contenter de manger, boire et se vêtir. Dieu nous propose quelque chose de plus grand. Dès que nous serons prêts à renoncer à nos désirs égoïstes, à consacrer à la cause de Dieu les facultés de notre cœur et de notre raison, les esprits célestes nous accorderont leur collaboration et nous serons une source de bienfaits pour l'humanité.

Economiser en faveur des missions

Un jeune homme actif et économe, même s'il est pauvre, peut mettre un peu d'argent de côté pour la cause de Dieu. J'avais à peine douze ans, et déjà je savais ce que c'est d'économiser. J'avais appris, avec ma sœur, un métier; nous ne pouvions gagner que vingtcinq cents par jour, mais une partie de cette somme était affectée aux missions. A force d'économiser, nous avions mis de côté trente dollars. Quand le message concernant la prochaine venue du Seigneur arriva jusqu'à nous, faisant appel à des hommes et à des moyens, ce fut pour nous un plaisir de remettre cet argent à notre père, en lui demandant d'acheter des

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»