Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 309

Chapitre — 103 Cadeaux de fete

Les fêtes approchent. Il y aurait lieu de réfléchir à tout l'argent qui est dépensé chaque année pour offrir des présents à ceux qui n'en ont pas besoin. Cette habitude est si enracinée que l'on croirait négliger ses amis en ne leur offrant pas de cadeaux dans de telles occasions. Mais souvenons-nous que notre généreux Bienfaiteur céleste a sur nous des droits qui priment ceux de nos meilleurs amis terrestres. N'allons-nous pas, à l'occasion des fêtes qui approchent, présenter nos offrandes à Dieu? Les enfants eux-mêmes peuvent y contribuer. En donnant à des pauvres qui en sont dignes des vêtements et d'autres choses utiles, on accomplit une œuvre pour le Maître.

Exces dangereux

Qu'on se souvienne que Noël est célébré pour rappeler la naissance du Rédempteur du monde. Ce jour est généralement marqué par des festins et de la gloutonnerie. De fortes sommes sont dépensées en d'inutiles plaisirs. Les appétits inférieurs sont satisfaits aux dépens du bien-être physique, mental et moral, et ceci est devenu une habitude. L'orgueil, la mode, la satisfaction du palais ont englouti d'immenses sommes qui, loin d'être profitables, ont encouragé une prodigalité désagréable à Dieu. Pendant ces jours, on cherche sa propre gloire plutôt que celle de Dieu. La santé a été sacrifiée, l'argent jeté par les fenêtres, les excès de tous genres ont entraîné la mort de plusieurs, et il en est résulté la perte de bien des âmes.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»