Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 310

Dieu serait glorifié si ses enfants se contentaient d'une alimentation simple et frugale et s'ils apportaient à son trésor des offrandes, petites ou grandes, prélevées sur les biens qui leur ont été confiés, pour apporter la lumière de la vérité aux âmes qui sont dans les ténèbres de l'erreur. On pourrait réjouir le cœur de la veuve et de l'orphelin en leur donnant de quoi se rassasier et en leur offrant quelque confort.

Donner a Dieu

Tous ceux qui font profession de croire à la vérité présente devraient calculer ce qu'ils dépensent chaque année, surtout à l'occasion des fêtes, pour satisfaire des désirs égoïstes et profanes, des appétits dépravés; pour rivaliser avec d'autres. Comptez ce que vous dépensez ainsi inutilement, et voyez ce que vous auriez pu économiser et donner à la cause de Dieu sans faire de tort ni à votre âme ni à votre corps.

Des dons généreux, plus ou moins importants selon les moyens du donateur, pourraient contribuer à l'amortissement des dettes des édifices du culte. Ensuite, il y a des missionnaires à envoyer dans de nouveaux champs ou à entretenir. Ces missionnaires doivent pratiquer la plus stricte économie, jusqu'à se priver des choses dont vous jouissez tous les jours et que vous considérez comme indispensables. Ils ne peuvent rien s'accorder. — The Review and Herald, 21 novembre 1878.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»