Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 311

Chapitre — 104 Economie dans le vetement

Le peuple de Dieu devrait pratiquer la plus stricte économie dans ses dépenses, afin de pouvoir apporter quelque chose au Seigneur, en lui disant: “Nous recevons de ta main ce que nous t'offrons.”11 Chroniques 29:14. C'est ainsi qu'on témoigne à Dieu sa gratitude pour les bienfaits reçus. C'est ainsi, également, qu'on s'amasse des trésors près du trône de Dieu.

Les mondains dépensent en vêtements beaucoup d'argent qui pourrait servir à alimenter et à vêtir ceux qui souffrent de la faim et du froid. Plusieurs de ceux pour lesquels le Christ a donné sa vie n'ont même pas les vêtements les moins coûteux et les plus communs, alors que d'autres dépensent des milliers de francs pour satisfaire une mode toujours plus exigeante.

Le Seigneur demande à son peuple de sortir du monde et de s'en séparer. Des vêtements coûteux ne conviennent pas à ceux qui croient être parvenus aux derniers jours de grâce. “Je veux aussi, dit l'apôtre Paul, que les femmes, vêtues d'une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d'or, ni de perles, ni d'habits somptueux, mais qu'elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu.”21 Timothée 2:9, 10.

Même parmi ceux qui font profession d'être enfants de Dieu, il en est qui dépensent plus qu'il ne faut pour leurs vêtements. Il faut nous habiller avec propreté et avec goût; cependant, mes sœurs, lorsque vous achetez et lorsque vous confectionnez vos vêtements et ceux de vos enfants, songez à l'œuvre qui reste à faire dans la vigne du Seigneur. C'est bien d'acheter de

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»