Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 323

Chapitre — 107 Un foyer chretien

Ceux qui professent aimer Dieu devraient, à l'instar des patriarches, ériger un autel à l'Eternel partout où ils dressent leur tente. S'il y eut jamais un temps où chaque maison devrait être une maison de prière, c'est maintenant. Pères et mères, élevez fréquemment vos cœurs à Dieu par d'humbles prières tant pour vous-mêmes que pour vos enfants. Vous, pères de famille, qui en êtes les prêtres, apportez matin et soir un sacrifice de louange à l'autel de l'Eternel; et vous, épouses, joignez-vous à eux et à vos enfants pour invoquer et louer le Créateur. Jésus, qui réside volontiers dans de tels foyers habitera aussi le vôtre.

Il en rayonnera une sainte influence; l'amour s'y révélera et s'y épanouira par des gestes de prévenance, de bonté, de courtoisie douce et désintéressée. Qu'ils soient nombreux, ces foyers où règne cette atmosphère où Dieu est adoré, et où s'épanouit le véritable amour! ces foyers où la prière du matin et du soir s'élève à Dieu comme l'encens parfumé de l'autel, pour redescendre sur ses membres en rosée de grâce et de bénédiction!

Le foyer chrétien où cet idéal est cultivé constitue en faveur de la vérité de la religion chrétienne un témoignage que le non-croyant est incapable de réfuter. Il saute aux yeux qu'il y réside une puissance qui agit jusque dans le cœur des enfants, et que c'est là un temple érigé au Dieu d'Abraham. — Patriarches et Prophètes, 137.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»