Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 324

Chapitre — 108 Accomplissement fidele des devoirs familiaux

La plus haute tâche dévolue aux jeunes est d'être au foyer une bénédiction pour leurs parents, leurs frères et leurs sœurs, auxquels ils doivent témoigner de l'intérêt et de l'affection. C'est en prenant soin des autres et en travaillant pour eux qu'ils peuvent montrer le renoncement et l'oubli de soi. Jamais une femme ne sera diminuée par un tel travail, car c'est la mission la plus sacrée et la plus élevée qu'elle puisse remplir. Quelle influence une sœur n'exerce-t-elle pas sur ses frères! Par sa conduite, elle peut décider de leur caractère. Ses prières, sa gentillesse, son affection sont d'un grand poids dans le ménage. Ma sœur, vous ne pouvez communiquer ces nobles qualités à vos semblables si elles n'existent pas d'abord en vous. Le contentement d'esprit, l'affection, l'amabilité, la bonne humeur qui mettra un rayon de soleil dans chaque cœur, tout cela se reflétera sur vous. Si le Christ ne règne pas dans notre cœur, il n'y aura en nous que mécontentement et laideur morale. Notre égoïsme nous poussera à exiger des autres ce que nous ne sommes pas désireux de leur donner....

Ce ne sont pas seulement les grandes œuvres et les grandes batailles qui éprouvent l'âme et exigent du courage. La vie de tous les jours a aussi ses tourments, ses épreuves, ses découragements. Les humbles travaux quotidiens usent la patience et la force d'âme. La confiance en soi et la résolution sont nécessaires pour venir à bout de toutes les difficultés. Demandez au Seigneur de se tenir à vos côtés à toute occasion afin qu'il soit votre consolation et votre réconfort. — Témoignages pour l'Église 1:339, 340.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»