Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 337

Chapitre — 114 Les jeunes doivent porter des responsabilites*Message adressé à deux jeunes gens.

Voici des jeunes gens qui négligent leurs devoirs de famille. Ils n'ont pas appris à s'en acquitter et à porter, comme il convient, les responsabilités du foyer. Ils ont une mère fidèle, à l'esprit pratique, qui a porté bien des fardeaux que ses enfants n'auraient pas dû lui laisser porter. Sous ce rapport, ils n'ont pas honoré leur mère. Ils n'ont pas non plus partagé les fardeaux de leur père, comme c'eût été leur devoir, négligeant de l'honorer. Ils ont sacrifié le devoir à leurs inclinations.

Ils se sont montrés égoïstes en évitant les fardeaux et les peines, se privant ainsi d'une expérience précieuse, indispensable au succès de la vie. Ils n'ont pas compris combien il importe d'être fidèle dans les petites choses; ils ne se sont pas sentis obligés, à l'égard de leurs parents, de se montrer consciencieux et fidèles dans l'accomplissement des petits devoirs. Ils font peu de cas des connaissances élémentaires pourtant indispensables à la vie pratique.

Apporter le bonheur au foyer

Si ces jeunes gens veulent exercer quelque part une influence bienfaisante, qu'ils commencent au foyer. S'ils s'abandonnent à leurs penchants, au lieu de se laisser diriger par les décisions prudentes d'une raison saine, d'un jugement solide, d'une conscience éclairée,

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»