Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 357

Chapitre — 123 La vraie parure

Une prodigalité démoralisante règne partout; la passion de la mode entraîne la ruine des âmes. Les neuf dixièmes des esclaves de la mode sont un mensonge vivant. Ils s'adonnent quotidiennement à la tromperie et à la fraude afin de paraître ce qu'ils ne sont pas.

La noblesse d'âme, l'amabilité, la générosité sont sacrifiées à la satisfaction de convoitises mauvaises. Pour suivie la mode, des milliers de personnes vendent leur vertu. Un si fol engouement pour les changements du monde devrait susciter une armée de réformateurs prêchant la simplicité dans le vêtement. Satan est sans cesse à la recherche de modes nouvelles entraînant des sacrifices d'argent, de temps et de santé.

L'imitation du monde

Ayant sous les yeux le tableau de la démoralisation du monde en ce qui concerne la mode, comment les chrétiens peuvent-ils s'engager dans le sentier de la mondanité? Voulons-nous paraître approuver ces modes démoralisantes en les adoptant? S'il y en a tant qui adoptent les modes du monde, c'est parce que le Christ, l'espérance de la gloire, n'a pas été formé en eux. Le luxe et la prodigalité dans le vêtement et dans les autres choses prennent de telles proportions qu'ils en viennent à constituer l'un des signes des derniers jours.

Partout l'on remarque de l'orgueil et de la vanité; ceux qui passent leur temps à s'admirer dans une glace

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»