Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 380

Chapitre — 129 Influences malfaisantes

J'exhorte la jeunesse de nos écoles à se montrer raisonnable. Dieu n'aime pas la frivolité chez les jeunes. Leurs sports et leurs jeux ouvrent la porte à un déluge de tentations. On ne devrait pas se laisser aller à des pensées vulgaires et basses: les facultés intellectuelles constituent une dotation céleste. Un caractère formé en accord avec les préceptes de la Parole divine manifeste des principes fermes, des aspirations nobles et pures. Quand le Saint-Esprit coopère avec les facultés de l'esprit humain, il en résulte des impulsions saintes et élevées....

C'est un esprit d'en bas qui nous pousse à des parties de plaisir vulgaires, où l'on ne songe qu'à manger et à boire, à chanter et à jouer des instruments de musique. Ces choses constituent une offrande à Satan....

Ceux qui se jettent dans ces amusements frivoles infligent à la cause une souillure ineffaçable. Ils font à leurs âmes des blessures qui laissent des cicatrices. Même si celui qui a fait le mal reconnaît ses fautes et s'en repent, et qu'il obtienne le pardon divin, le sens du discernement, auquel il convient de conserver toute sa sensibilité, afin de pouvoir distinguer entre ce qui est sacré et ce qui est profane, sera en grande partie détruit. — Counsels to Parents, Teachers, and Students, 366-368.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»